DIVERTISSEMENT
05/01/2015 08:53 EST | Actualisé 07/01/2015 04:31 EST

15 films d'ici et d'ailleurs qui sortiront en salles en 2015

Radio-Canada.ca

Vallée, Tarantino, Miller, Trogi; ici comme ailleurs, 2015 s'annonce occupée dans les salles de cinéma. En voici un avant-goût.

Les souvenirs, de Jean-Paul Rouve (14 janvier en France)

L'acteur devenu réalisateur Jean-Paul Rouve signe son troisième long métrage. Avec Michel Blanc et Mathieu Spinosi, Les souvenirs raconte l'histoire d'un jeune homme qui part à la recherche de sa grand-mère fugueuse.

Félix et Meira, de Maxime Giroux (30 janvier)

Applaudi dans tous les festivals où il est passé, Félix et Meira a été sacré meilleur film canadien au dernier TIFF. Il traite d'un sujet délicat, soit l'amour entre un homme et une femme juive hassidique.

Cinquante nuances de Grey, de Sam Taylor-Johnson (11 février)

Après avoir monopolisé le sommet des palmarès littéraires, Cinquante nuances de Grey pourrait faire de même au cinéma. L'adaptation de la série d'E.L. James met en vedette Dakota Johnson et Jamie Dornan.

Réalité, de Quentin Dupieux (18 février en France)

Dans cette étrange comédie française, Alain Chabat prend les traits d'un aspirant réalisateur de films d'horreur. Jon Heder, qui s'est fait connaître dans Napoleon Dynamite y tient également un rôle. Une curiosité.

Au coeur de l'océan, de Ron Howard (11 mars)

L'histoire tragique de ce chalutier qui a péri en 1820 au large de Nantucket a inspiré Herman Melville pour l'écriture de Moby Dick. Le réalisateur à succès Ron Howard s'y attaque.

Mad Max : Fury road, de George Miller (15 mai)

Il aura fallu 30 ans à George Miller pour mettre en scène le quatrième volet de la série Mad Max, soit 30 ans de trop pour Mel Gibson, qui cède sa place à Tom Hardy.

Le mirage, de Ricardo Trogi (7 août)

Sans doute le film québécois le plus attendu de l'été 2015. Le trio de Ricard Trogi, Louis Morissette et Patrice Robitaille promet de faire courir les foules.

Paul à Québec, de François Bouvier (18 septembre)

Défi de taille que de transposer l'univers de Michel Rabagliati au cinéma. C'est François Létourneau qui prend les traits de Paul.

Spectre (James Bond), de Sam Mendes (6 novembre)

Après le succès de Skyfall, Sam Mendes, derrière la caméra, et Daniel Craig, sous les traits de l'agent 007, sont de retour pour ce 24e James Bond.

The hateful eight, de Quentin Tarantino (13 novembre)

Ce film a bien failli ne jamais voir le jour, après que le scénario eut été piraté et diffusé sur Internet. Il s'agira d'un deuxième western de suite pour Tarantino, après Django déchaîné en 2012.

Star wars : Le réveil de la force (18 déc.)

Dix longues années d'attente pour les admirateurs. C'est au réalisateur et producteur J.J. Abrams qu'a été confiée cette importante franchise hollywoodienne.

La guerre des tuques 3D (décembre 2015)

À l'opposé de Paul à Québec, c'est ici l'univers d'un film qui est transposé au cinéma d'animation. Un succès presque assuré en décembre 2015.

Guibord s'en va-t-en guerre, de Philippe Falardeau (Date à venir)

Après avoir réalisé un premier film aux États-Unis, The good lie, Philippe Falardeau a tourné Guibord s'en va-t-en guerre au Québec en 2014.

Sicario, de Denis Villeneuve (Date à venir)

Pour son troisième film aux États-Unis, Denis Villeneuve frappe fort. Emily Blunt, Benicio del Toro, Josh Brolin et Jon Bernthal font partie de la distribution de Sicario.

Demolition, de Jean-Marc Vallée (date à venir)

Le réalisateur signe un troisième film aux États-Unis en trois ans, cette fois avec Jake Gyllenhaal et Naomi Watts.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Notre top 10 des meilleurs films de l’année 2014 Voyez les images