NOUVELLES
04/01/2015 05:03 EST | Actualisé 06/03/2015 05:12 EST

La FIHG croit que Hockey Canada a imposé des prix trop élevés à Montréal

Radius Images via Getty Images

TORONTO - La Fédération internationale de hockey sur glace (FIHG) a déclaré que Hockey Canada était responsable des prix des billets qui ont mené à des foules décevantes au Centre Bell de Montréal lors du tour préliminaire du Championnat mondial junior.

Le prix des billets à Montréal pour le match de la veille du Nouvel An entre le Canada et les États-Unis, qui a attiré 18 295 spectateurs, allait de 71 $ à 336 $. Seulement 14 142 spectateurs ont assisté au match d'ouverture du Canada le 26 décembre contre la Slovaquie.

La capacité maximum du Centre Bell est de 21 286 spectateurs.

Le prix des billets pour les trois premiers matchs du tour préliminaire du Canada — face à la Slovaquie, l'Allemagne et la Finlande — allait de 66 $ à 261 $.

«J'étais très surpris, a déclaré le président de la FIHG, René Fasel, lors d'une conférence de presse dimanche. Si les mêmes prix étaient appliqués en Europe, il n'y aurait personne dans les arénas.»

Le prix moyen des billets dans la LNH tourne autour de 65 $. Les prix pour le prochain match du Canadien de Montréal le 6 janvier face au Lightning de Tampa Bay vont de 27 $ dans la zone familiale à 275 $.

Le Canadien dispute tous ses matchs à guichets fermés.

Fasel s'est questionné si la promotion du tournoi et l'économie montréalaise expliquaient les foules décevantes au Championnat mondial junior. Il a admis qu'il ne savait pas vraiment quel était le prix idéal, mais a ajouté: «Hockey Canada décide du prix des billets, pas nous».

Fasel a toutefois noté que l'édition 2015 du tournoi allait tout de même terminer au troisième rang de tous les temps au niveau des assistances derrière seulement Ottawa (2009) et Edmonton et Calgary (2012).

Il a mentionné que le chiffre final de l'assistance pour l'édition 2015, présentée à Montréal et Toronto, allait se situer entre 365 000 et 385 000. Le chiffre avait atteint 453 000 à Ottawa et 444 000 à Edmonton et Calgary.

«Ce n'est vraiment pas si mauvais, a rappelé Fasel. C'est un bon problème à discuter.»

Hockey Canada ne commentera pas la situation avant la fin du tournoi, qui se termine lundi avec la présentation des matchs pour le bronze et l'or au Centre Air Canada de Toronto.

Lors du Championnat mondial junior 2015, le Canada disputait ses matchs du tour préliminaire à Montréal et du tour éliminatoire à Toronto.

Il y avait 18 448 spectateurs au Centre Air Canada vendredi quand le Canada affrontait le Danemark en quart de finale.

Les forfaits pour les 19 matchs présentés à Toronto allaient de 626 $ à 1746 $, et même si les foules pour les matchs n'impliquant pas le Canada n'étaient pas particulièrement impressionnantes, on s'attend à ce que le Canada attire des salles combles. Fasel a expliqué que la moyenne se situerait autour de 14 000 à Toronto malgré l'absence du Canada en début de tournoi, et entre 9720 et 15 000 à Montréal selon la présence du Canada.

Les forfaits pour les 13 matchs à Montréal allaient de 431 $ à 1191 $.

«Peut-être que nos attentes étaient trop élevées pour Montréal, a raconté Fasel. Je pense que nous allons devoir trouver une solution avec Hockey Canada et la FIHG afin de connaître un grand tournoi en 2017.»

Lors de l'édition 2017 du tournoi, le Canada disputera ses matchs du tour préliminaire à Toronto et du tour éliminatoire à Montréal. Quand on lui a demandé si on considérerait déplacer des matchs à Québec ou présenter l'ensemble du tournoi à Toronto, Fasel a dit qu'il était ouvert à toutes les solutions.

«Tout va être évalué au cours des prochains mois», a-t-il répondu.

Le président du tournoi Frank Gonzalez, également membre du conseil d'administration de la FIHG, a expliqué que le comité organisateur devrait discuter avec ses partenaires et ses commanditaires avant de changer les plans pour l'édition 2017.

L'équipe de hockey canadienne des J.O de Sotchi