DIVERTISSEMENT
04/01/2015 10:27 EST | Actualisé 06/03/2015 05:12 EST

La Corée du Nord furieuse que les États-Unis lui imposent de nouvelles sanctions

Chip Somodevilla via Getty Images
WASHINGTON, DC - DECEMBER 19: U.S. President Barack Obama speaks to members of the media during his last news conference of the year in the James Brady Press Briefing Room of the White House December 19, 2014 in Washington, DC. President Obama faced questions on various topics including the changing of Cuba policy, the Sony hack, and his plan on working with a Republican majority Congress. (Photo by Chip Somodevilla/Getty Images)

PYONGYANG, Corée du Nord - La Corée du Nord s'est insurgée contre les États-Unis qui lui imposent de nouvelles sanctions, dirigées vers des représentants du gouvernement et l'industrie militaire, en réponse à la cyberattaque contre la filiale cinéma de Sony.

Dans son communiqué, Pyongyang a répété que le pays n'était pas responsable du piratage de dizaines de milliers de courriels et de documents confidentiels de Sony Pictures.

Un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a en outre accusé les États-Unis d'alimenter les hostilités contre son pays «sans fondement». Il a ajouté que les sanctions n'auraient aucun effet sur la puissance militaire du pays.

La Corée du Nord avait dénoncé vigoureusement le film «The Interview», qui présente l'assassinat fictif du chef suprême du pays, Kim Jong-un. Le pays a toutefois toujours nié quelconque implication dans l'attaque informatique contre son producteur.

La sortie du film avait été annulée lorsque des menaces de terrorisme avaient été proférées à l'endroit des salles de cinéma. Il a finalement été diffusé dans certains cinémas et en ligne.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo "The Interview" Premiere Voyez les images