NOUVELLES
04/01/2015 11:55 EST | Actualisé 06/03/2015 05:12 EST

CPI: Israël menace de pousser les représailles contre la Palestine

JÉRUSALEM - Une journée après avoir retenu le transfert de plus de 100 millions $ de taxes dues aux Palestiniens, les leaders israéliens menacent de prendre des mesures encore plus sévères contre eux, en guise de représailles pour leur décision de joindre la Cour pénale internationale.

Le premier ministre Benyamin Netanyahou a affirmé dimanche à son Cabinet qu'Israël n'allait «rester assis» sans agir.

Les Palestiniens ont annoncé plus tôt cette semaine leur intention d'adhérer à la Cour pénale internationale afin de porter des accusations de crimes de guerre contre Israël. Le geste vise à faire pression sur Israël et le pousser à se retirer des territoires convoités par les Palestiniens pour un futur État.

Le ministre des affaires stratégiques de M. Netanyahou, Yuval Steinitz, a affirmé que si les Palestiniens allaient de l'avant avec leur adhésion, Israël allait devoir considérer d'autres mesures.

Les transferts de taxes israéliens sont essentiels pour l'Autorité palestinienne qui est à court d'argent.