NOUVELLES
04/01/2015 08:01 EST | Actualisé 06/03/2015 05:12 EST

Berlin n'a pas changé d'idée sur un possible abandon de l'euro par la Grèce

BERLIN - La chancelière allemande Angela Merkel n'a pas changé d'idée sur un hypothétique abandon de l'euro par la Grèce, a fait savoir son porte-parole, dimanche.

Dans une nouvelle du quotidien allemand «Der Spiegel» samedi, des représentants anonymes du gouvernement étaient cités comme ayant confié que Mme Merkel et son ministre des Finances ne croyaient plus que le délaissement de la devise par les Grecs serait trop risquée pour les 18 autres pays de la zone euro.

Dans un courriel transmis à l'Associated Press, le porte-parole Georg Streiter a toutefois assuré que le gouvernement conservait la même position.

Il a par ailleurs rappelé que l'Allemagne s'attendait à ce que la Grèce respecte ses «obligations contractuelles» envers la «Troïka» de l'Union européenne, qui rassemble la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international.

L'Allemagne a déconseillé à la Grèce de renier les termes de son programme de sauvetage économique comme le prône le Syriza, un parti de gauche qui pourrait remporter les élections du 25 janvier prochain.