NOUVELLES
03/01/2015 07:41 EST | Actualisé 05/03/2015 05:12 EST

Logement abordable pour contrer l'itinérance: un intervenant en fait la demande

MONTRÉAL - La solution pour atténuer le phénomène de l’itinérance n’est pas d’augmenter le nombre de lits dans les refuges, mais bel et bien d’investir dans le logement abordable.

C’est ce que clame Matthew Pearce, le président-directeur général de la Mission Old Brewery, à Montréal.

M. Pearce déplore qu’il existe peu d’options pour les sans-abri. C’est pourquoi, selon lui, il faut créer une «autoroute de services» qui aiderait les itinérants à passer du contexte de refuge au logement abordable.

M. Pearce estime qu’il faut tout mettre en oeuvre pour permettre à ces personnes de quitter l’itinérance pour l’autosuffisance.

Le pdg de la Mission Old Brewery croit que plusieurs sans-abri en viennent à «se sentir chez eux» dans les refuges, alors que cela ne devrait pas être un milieu de vie souhaitable, mais temporaire.

Parallèlement, Matthew Pearce croit que les refuges devraient aussi obtenir un meilleur financement des gouvernements pour aider les itinérants à court terme.

Les ressources de la Mission Old Brewery sont utilisées bon an mal an par plus de 4000 personnes, hommes et femmes.

M. Pearce ne cache pas que des lits supplémentaires seraient nécessaires et appréciés, ajoutant du même souffle que ce n’est pas une réponse «durable» au problème de l’itinérance.

Il se questionne par ailleurs sur les sommes déjà allouées pour contrer l’itinérance, à savoir si elles sont utilisées efficacement. Il se demande si les services qui ont été implantés sont là pour «vaincre l’itinérance ou pour la gérer».

Depuis 125 ans, été comme hiver, la Mission Old Brewery fournit des services d’urgence à tous ceux et celles qui frappent à sa porte. Les personnes en situation d’itinérance peuvent ainsi prendre un repas chaud tous les jours entre 17h et 18h et obtenir des vêtements de rechange ainsi qu’un lit dans l’un des dortoirs du refuge.

La Mission est toujours en quête de dons d’argent, mais aussi de vêtements, de denrées non périssables et d’articles de toilette. Elle sollicite aussi des bénévoles.

PLUS:pc