NOUVELLES
03/01/2015 11:40 EST | Actualisé 05/03/2015 05:12 EST

Broncos: Manning moins productif en décembre, mais le club a été plus équilibré

DENVER - Peyton Manning et les Broncos n'ont pas inscrit autant de points cette saison que la récolte fulgurante de 2013, avec 482 plutôt que 606, mais le club a quand même eu la deuxième moyenne la plus productive de la NFL, avec 30,1 points par match.

En route vers un dossier de 12-4, les Broncos ont diversifié leur arsenal en brillant en défense et en établissant un solide jeu au sol.

Ils ont eu la meilleure fiche de la ligue (à égalité avec d'autres clubs) pour la troisième année de suite, une séquence qui correspond avec l'arrivée de Manning au poste de quart.

Cela dit, le rendement de ce dernier en décembre n'a pas été très rassurant pour les partisans des Broncos, avec l'équipe en attente d'un rival au deuxième tour.

Manning a été limité à trois passes de touché, mais il a surtout été victime de six interceptions.

Les Broncos ont tout de même fini le mois avec trois gains en quatre matches, grâce notamment au porteur de ballon C.J. Anderson.

Anderson a obtenu sept touchés en décembre, devenant le premier demi non repêché avec autant de succès dans un seul mois depuis Priest Holmes, il y a une décennie.

Maximisant sa chance après des blessures à Montee Ball et Ronnie Hillman, il a vite démontré un flair pour anticiper le blitz et a fourni une dizaine de touchés, huit par la course et deux comme receveur. Il a totalisé 1173 verges, et ce en dépit de ne pas avoir eu de départ avant la 11e semaine.

«Il a vite apprivoisé notre attaque, a dit Manning. Il l'a étudiée avec rigeur avant d'obtenir sa chance comme partant, et ça lui a rapporté.»

Et aux Broncos aussi.

«Ça fait du bien d'avoir une attaque au sol sur laquelle on peut se fier, dit le coordonnateur offensif Adam Gase. La polyvalence est cruciale en éliminatoires.»

Et ce n'est pas comme si l'attaque aérienne avait été négligée: Demaryius Thomas a établi une marque d'équipe avec 1619 verges de réceptions. Il est devenu le septième joueur de l'histoire avec 10 matches de 100 verges ou plus de cette façon dans une saison.

Emmanuel Sanders a établi des sommets personnels avec 101 attrapés, 1404 verges et neuf touchés, des chiffres bien au-delà de ceux qu'il a montrés avec les Steelers, pour qui il a joué de 2010 à 2013.

Il y un an, le groupe des Rocheuses a été durement éprouvée par les blessures. L'un de ceux qui ont dû rater le dernier Super Bowl, le secondeur Von Miller, a contribué 14 sacs, se classant au sixième rang de la NFL à ce niveau.

Son acolyte Brandon Marshall a mené l'équipe avec 113 plaqués, même s'il a raté les deux derniers matches à cause d'ue blessure au pied.

Libéré plus d'une fois par les Jaguars, Marshall a persévéré et figure maintenant parmi les éléments importants d'une des meilleures brigades de la NFL.

«Il a joué comme un gars qui fait partie de l'élite», a résumé Jack Del Rio, qui est en charge de la défense des Broncos.

PLUS:pc