NOUVELLES
02/01/2015 02:18 EST | Actualisé 02/01/2015 02:24 EST

Un crabe de cocotier, créature géante invasive, aperçu dans les rues de Hawaï (PHOTOS)

Hawaii Department Of Agriculture

En décembre, Holly Cantere a vu un crabe de cocotier pesant deux kilos se promener tout bonnement sur une rue animée en banlieue de Honolulu.

«Il se déplaçait, comme s'il n'y avait que lui au monde, a-t-elle raconté à KHON-2. Tout le monde a ralenti comme s'il s'agissait d'un piéton.»

Le plus grand arthropode terrestre du monde, le crabe de cocotier peut peser jusqu'à quatre kilos, mesurer près d'un mètre de largeur et vivre 120 ans. Ils ont la réputation de déchiqueter les poubelles, de manger des chats et laisser des jardins entiers en lambeaux. L'une théorie veut même que ce soit ces crabes qui soient à l'origine de la disparition de la pilote Amelia Earhart quand son avion s'est écrasé en 1937. Ils sont si voraces qu'ils auraient pu la dévorer et réduire ses os en miettes.

Le crabe de cocotier doit son nom à ses pinces, qui peuvent craquer une noix de coco sans difficulté.

coconut crab hawaii 2

Ce crabe de cocotier a été aperçu traversant une rue en banlieue de Honolulu, le 21 décembre 2014. Il s'agit du premier crabe capturé sur la terre ferme depuis 1989.

S'ils proviennent des îles du Pacifique et de l'océan Indien, les crabes «voleurs» se trouvent également aux États-Unis et plus spécifiquement à Hawaï, où ils sont considérés une espèce invasive.

Holly Cantere a pu capturer l'intrus dans une boîte et a appelé le département de l'agriculture. Le crabe a été placé en quarantaine -- personne ne sait d'où il vient ni comment il a fini là -- et a depuis été placé au zoo de Honolulu.

Une infestation de crabes de cocotier serait une grande menace pour l'écosystème locale. Ces animaux mangent toute pourriture qui lui tombe sous la pince, dont des feuilles et des noix de coco. S'ils ont faim, ces prédateurs mangeront à peu près tous les animaux.

Les crabes de cocotier peuvent devenir aussi gros qu'une poubelle, comme celui-ci, aperçu à l'extérieur d'un chantier de construction.

Heureusement, il s'agirait d'un cas isolé et non d'une invasion. L'animal pourrait avoir été introduit au pays de façon illégale, comme repas des Fêtes et pourrait s'être enfui.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Ces animaux dont vous ignoriez l'existence