NOUVELLES
02/01/2015 12:32 EST | Actualisé 04/03/2015 05:12 EST

La chute du cours du pétrole ne devrait pas trop nuire aux chemins de fer

OMAHA, États-Unis - Le plongeon des prix du pétrole ne devrait pas faire dérailler les profits des transporteurs ferroviaires, même s'il pourrait ralentir la croissance étourdissante des livraisons de brut observée ces dernières années.

Les livraisons de pétrole brut par les sociétés de chemins de fer sont passées de 9500 wagons complets en 2008 à 435 560 wagons complets l'an dernier, alors que la production était en forte hausse.

Conséquemment, les investisseurs se montrent plus nerveux depuis que le prix du baril de pétrole brut perd des plumes — il a diminué de plus de moitié depuis le milieu de l'été.

Mais même sans cette croissance, les livraisons de brut ne représentent toujours que moins de deux pour cent de tous les wagons complets livrés par les grands transporteurs ferroviaires.

Selon l'analyste Logan Purk, de la firme Edward Jones, l'importance des livraisons de pétrole pour les chemins de fer est surévaluée.

En outre, la faiblesse des prix du pétrole entraînera des économies de carburant pour les transporteurs ferroviaires et donnera un coup de pouce à l'économie, ce qui signifie que les livraisons d'autres cargaisons seront plus nombreuses.