NOUVELLES
01/01/2015 10:07 EST | Actualisé 01/01/2015 10:09 EST

Syrie: 76 000 morts en 2014, année la plus sanglante du conflit

Anadolu Agency via Getty Images
DAMASCUS, SYRIA - DECEMBER 31: Smoke rises after the airstrikes staged by Asad regime air forces to the residential areas in Jobar municipality of Damascus, Syria on December 31, 2014. (Photo by Ammar Sulaiman/Anadolu Agency/Getty Images)

L'année 2014 a été la plus sanglante du conflit syrien, avec plus de 76 000 morts, dont des milliers d'enfants, selon un bilan publié jeudi par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Depuis le début du conflit syrien, en mars 2011, plus de 200 000 personnes sont mortes, selon l'OSDH, dont le bilan pour 2013 s'élevait à plus de 73 000, et en 2012 à près de 50 000.

Parmi les 17 790 civils tués en 2014, 3 501 sont des enfants, selon cette ONG qui dispose d'un large réseau de sources civiles, médicales et militaires à travers la Syrie.

Aux civils s'ajoutent 15 747 rebelles et 16 979 jihadistes dont une majorité d'étrangers.

"Cette année, on a constaté une augmentation du nombre de jihadistes étrangers tués", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, alors que l'année 2014 a marqué la montée fulgurante de groupes extrémistes, comme l'Etat islamique (EI) qui a conquis de vastes territoires en Syrie et en Irak.

Du côté loyaliste, 12 861 soldats ont péri, ainsi que 9 766 miliciens syriens pro-régime et 2 167 miliciens étrangers.

A cela s'ajoutent 366 combattants du Hezbollah, le puissant parti chiite libanais allié du régime syrien et 345 morts qui n'ont pas été identifiés.

L'OSDH rappelle que son bilan n'inclut pas les milliers de personnes portées disparus chez les jihadistes ou dans les geôles du régime.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La guerre en Syrie en septembre