NOUVELLES
01/01/2015 09:41 EST | Actualisé 03/03/2015 05:12 EST

Des partisans bien choyés à Los Angeles, d'autres beaucoup moins à Philadelphie

MONTRÉAL - Il y a neuf arénas qui hébergent à la fois la LNH et la NBA et depuis le début des saisons respectives, c'est au Staples Center de Los Angeles que les partisans ont été les plus choyés.

Avec trois équipes l'ayant comme domicile (Kings, Clippers et Lakers), cet aréna a un net avantage sur les huit autres marchés, où le domicile est partagé par deux clubs.

Depuis que la LNH et la NBA ont amorcé leurs campagnes 2014-15, le Staples Center a été le théâtre de 32 gains.

Les Clippers ont fait plus que leur part en décembre, récoltant 10 victoires en 11 occasions. Les seuls qui ont entaché la séquence ont été les Raptors.

Au deuxième rang se trouve le Air Canada Centre de Toronto, où les Raptors et les Maple Leafs ont savouré 28 victoires.

Premier dans l'Est de la NBA, le groupe de Dwane Casey a d'ailleurs gagné ses cinq derniers matches de l'année présentés là-bas.

Les Raptors, les Wizards et les Clippers excellent à la maison avec des fiches de 14-3, 14-4 et 14-4, respectivement.

Il y a ensuite un peloton comprenant six arénas: le Verizon Center, de Washington (22), le United Center, de Chicago (21), l'American Airlines Center, de Dallas (21), le TD Garden, de Boston (20), le Pepsi Center, de Denver (17), ainsi que le Madison Square Garden, de New York (15).

Les amateurs les moins gâtés sont ceux qui se rendent au Wells Fargo Center, de Philadelphie (8).

Les Flyers y ont triomphé huit fois mais n'ont pas encore eu l'appui des 76ers, dont la fiche à domicile est de 0-14.