NOUVELLES
31/12/2014 12:42 EST | Actualisé 02/03/2015 05:12 EST

Les États-Unis condamnent l'arrestation d'opposants au pouvoir Cuba

LA HAVANE, Cuba - Le département d'État des États-Unis a condamné l'arrestation d'opposants au pouvoir, à Cuba, lors de la première manifestation depuis le dégel des relations entre les deux pays.

Les autorités cubaines ont interpellé 12 membres du parti d'opposition, mardi, lors d'un rassemblement artistique considéré comme le premier test majeur de la tolérance du gouvernement pour la dissidence depuis le rétablissement des relations avec les États-Unis plus tôt ce mois-ci. Ils ont été détenus brièvement, selon la militante pour les droits de la personne Elizardo Sanchez

Dans un communiqué publié mardi soir, le départment d'État s'est dit «profondément inquiet» des arrestations et des détentions, ajoutant qu'il allait continuer d'inciter Cuba à «respecter ses obligations internationales».

Mardi, l'artiste Tania Bruguera avait prévu installer un micro sur scène pour que tout le monde puisse s'exprimer, mais l'événement n'a finalement jamais eu lieu. Le rédacteur en chef du journal dissident «14ymedio» dit avoir aperçu Mme Bruguera lors de sa brève détention.