NOUVELLES
31/12/2014 09:14 EST | Actualisé 02/03/2015 05:12 EST

Benoît Groulx assure que ses troupiers ne prendront pas le Danemark à la légère

MONTRÉAL - Le prochain défi de Benoît Groulx, suivant la fort émotive victoire obtenue contre les États-Unis mercredi, c'est de s'assurer que le Canada ne prenne pas à la légère son premier adversaire du tour éliminatoire.

Le Danemark a créé la surprise en coiffant la Suisse en quatrième place de la poule B, à Toronto.

«Pour nous, rien ne change, a mentionné l'entraîneur d'Équipe Canada junior, peu de temps après avoir été informé de l'identité des prochains rivaux du Canada. Nous continuerons d'aborder les matchs un à la fois, comme nous le faisons depuis notre premier match du tournoi contre la Slovaquie.

«Chacun des matchs est difficile parce que le tournoi regroupe les meilleures équipes au monde. Nous devrons nous préparer en conséquence, en mettant l'accent sur la façon que nous voulons jouer. Ce ne sera pas différent pour notre prochain match, loin de là. Le Danemark a des joueurs qui ont fait leur marque depuis le début du tournoi. Nous devrons sans l'ombre d'un doute être prêts.»

La rencontre sans lendemain pour les deux équipes sera présentée à Toronto, vendredi.

Dans le tour préliminaire, le Danemark a signé une victoire (contre la Suisse) et il a encaissé trois revers en prolongation et en tirs de barrage, incluant une défaite de 2-1 face à la Russie dès sa première sortie.

Le talentueux attaquant des Mooseheads de Halifax, Nikolaj Ehlers, est la principale tête d'affiche de l'équipe. Mads Eller, le frère de l'attaquant Lars Eller du Canadien, évolue à l'attaque. Eller est un membre des Oil Kings d'Edmonton, de la Ligue junior de l'Ouest (WHL).

Comrie ou Fucale?

Fidèle à son habitude, Groulx n'a pas voulu dire tout de suite à quel gardien il fera confiance. Il a eu de bons mots à l'endroit d'Eric Comrie, qui a bien paru dans la victoire de 5-3 contre les Américains.

«Eric a été bon. Il a livré un fort match. Nous sommes très heureux. Il était prêt, et nous n'avions aucun doute.»

Groulx a confié que le plan était de fournir deux matchs chacun à Zachary Fucale et à Comrie pendant le tour préliminaire, et qu'on verrait en partant de là.

L'entraîneur a un beau problème sur les bras. Fucale a signé des victoires de 8-0 face à la Slovaquie et de 4-1 contre la Finlande, championne en titre. Comrie avait blanchi l'Allemagne 4-0 avant la rencontre de mercredi.

Groulx s'est dit satisfait du parcours de ses troupiers jusqu'à maintenant, relevant au passage qu'ils peuvent encore s'améliorer sur le plan du jeu collectif.

«Nous avons réussi à imposer notre rythme en utilisant nos quatre trios et nos sept défenseurs, mais collectivement nous avons des aspects à améliorer», a-t-il avancé, en évoquant notamment le positionnement, le jeu de transition ainsi que le jeu en possession de la rondelle.