NOUVELLES
30/12/2014 02:13 EST | Actualisé 01/03/2015 05:12 EST

Une frappe américaine tue un responsable du groupe Al-Shabab en Somalie

NAIROBI, Kenya - Une frappe aérienne menée par les États-Unis a tué le chef du renseignement du groupe extrémiste somalien Al-Shabab, ont annoncé mardi les services de renseignement somaliens.

Selon un communiqué de l'agence de renseignement, l'homme tué était connu sous le nom d'Abdishakur, ou encore de Tahlil. La frappe a également tué deux autres membres du groupe Al-Shabab.

Le Pentagone a indiqué que l'opération avait été menée lundi dans les environs de Saakow, en Somalie. Le communiqué ne donne aucun détail, mais le département américain de la Défense dit croire que la frappe n'a pas fait de victimes innocentes.

Un haut responsable américain a précisé que la frappe ne visait pas Ahmad Umar, qui a pris la direction du groupe islamiste quand son précédent leader, Ahmed Abdi Godane, a été tué par un raid américain le 1er septembre. Ce responsable a réclamé l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à discuter des détails de l'opération avec les médias.

Al-Shabab est un groupe extrémiste lié à Al-Qaïda qui veut imposer une interprétation stricte de la loi islamique en Somalie.

Le jour de Noël, des hommes armés d'Al-Shabab ont attaqué la principale base de l'Union africaine dans la capitale, Mogadiscio.