NOUVELLES
30/12/2014 12:05 EST | Actualisé 01/03/2015 05:12 EST

Les prix des maisons aux États-Unis augmentent en octobre à un rythme plus lent

WASHINGTON - Les prix des maisons aux États-Unis ont augmenté en octobre à un rythme légèrement moindre, alors que les ventes immobilières ont chuté et que l'accessibilité s'est de plus en plus amenuisée pour les acheteurs potentiels.

L'indice des prix des maisons Standard & Poor's/Case-Shiller dans 20 villes a augmenté de 4,5 pour cent en octobre par rapport à la même période de l'année précédente. Les données dévoilées mardi représentent le onzième mois consécutif de décélération des gains de prix et la progression la plus mince depuis octobre 2012.

Le ralentissement survient après des augmentations de plus de dix pour cent pour la majeure partie de 2013. Les valeurs des maisons ont grimpé, alors que le marché se reprenait par rapport aux creux de 2011 dans la foulée de l'effondrement immobilier et de la Grande Récession. Mais les prix des maisons ont surpassé la croissance des revenus des ménages, laissant plusieurs acheteurs potentiels dans l'incapacité d'accéder à la propriété et freinant la croissance des prix et des ventes cette année.

Le récent déclin des taux hypothécaires n'a pas encore fait grimper le nombre d'acheteurs sur le marché.

Les prix ont à peine augmenté au cours des douze derniers mois à Cleveland (0,9 pour cent), Chicago (1,9 pour cent), New York (2 pour cent), et Washington, DC (2,2 pour cent).

Tout de même, il semble que des améliorations générales de l'économie américaine entraînent des hausses de prix plus importantes dans certaines villes. Huit villes ont fait état de croissances des prix d'une année à l'autre plus fortes en octobre, incluant San Francisco (9,1 pour cent), Denver (7,2 pour cent) et Tampa (6,1 pour cent).