NOUVELLES
30/12/2014 12:57 EST | Actualisé 30/12/2014 12:57 EST

Ottawa: des sapins de Noël pour nourrir les animaux d'élevage

Radio-Canada.ca

Les sapins de Noël qui font le bonheur des familles de la région d'Ottawa pourraient bénéficier d'une seconde vie. Des éleveurs locaux aimeraient recevoir davantage de ces conifères, dépouillés de leurs décorations, pour nourrir leur troupeau.

Chaque année, le refuge Constance Creek, à Dunrobin, reçoit environ une trentaine d'arbres après les Fêtes.

La propriétaire Lynne Rowe les offre à ses 13 chèvres, qui en raffolent.

« Elles mangent tout, des racines jusqu'aux branches. Les arbres sont complètement dépouillés », constate-t-elle.

Son troupeau peut ainsi brouter trois sapins par jour.

Mme Rowe aimerait obtenir plus de conifères, ayant remarqué les effets bénéfiques sur la santé de ses chèvres.

« Les sapins leur fournissent beaucoup de nutriments, en plus d'être savoureux. Les chèvres préfèrent manger les arbres plutôt que de brouter au sol », remarque-t-elle.

Bon pour les chèvres... et les wapitis

Il n'y a pas que les chèvres qui apprécient les sapins. L'éleveur de wapitis à Kanata, Thom Van Eeghan, a lui aussi constaté l'attrait de ses bêtes pour les conifères.

Depuis environ cinq ans, il leur donne des sapins obtenus après le temps des Fêtes.

« C'est un vrai régal pour eux. Ça les change de leur alimentation, puisqu'ils mangent surtout la verdure qui est à leur portée. »

— Thom Van Eeghan, propriétaire du Elk Ranch à Kanata

Son élevage reçoit ainsi de 40 à 60 sapins par année, mais il pourrait en accueillir davantage. Thom Van Eeghan invite même les familles à venir voir ses wapitis lorsqu'elles viendront lui porter leur arbre.

D'après les informations de CBC

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Comment réduire la perte de nourriture