NOUVELLES
29/12/2014 05:39 EST | Actualisé 29/12/2014 05:41 EST

Un Canadien figure sur la liste de passagers du traversier évacué en Grèce

In this image released by the Italian Navy, smoke billows from the Italian-flagged Norman Atlantic that caught fire in the Adriatic Sea, Monday, Dec. 29, 2014. Fighting high winds and stormy seas, helicopter rescue crews on Monday evacuated the last of hundreds of people trapped aboard a Greek ferry that caught fire off Albania. The death toll climbed to eight as survivors told of a frantic rush to escape the flames and pelting rain. The evacuation of the ferry was completed in the early afternoon with the rescue of 427 people, including 56 crew members, said Italy's transport minister, Maurizio Lupi. The original ferry manifest listed 422 passengers and 56 crew members, but Lupi said it was premature to speculate on whether people were still missing. He suggested that there might have been some people who reserved a spot on the ferry but did not board. (AP Photo/Italian Navy, ho)
ASSOCIATED PRESS
In this image released by the Italian Navy, smoke billows from the Italian-flagged Norman Atlantic that caught fire in the Adriatic Sea, Monday, Dec. 29, 2014. Fighting high winds and stormy seas, helicopter rescue crews on Monday evacuated the last of hundreds of people trapped aboard a Greek ferry that caught fire off Albania. The death toll climbed to eight as survivors told of a frantic rush to escape the flames and pelting rain. The evacuation of the ferry was completed in the early afternoon with the rescue of 427 people, including 56 crew members, said Italy's transport minister, Maurizio Lupi. The original ferry manifest listed 422 passengers and 56 crew members, but Lupi said it was premature to speculate on whether people were still missing. He suggested that there might have been some people who reserved a spot on the ferry but did not board. (AP Photo/Italian Navy, ho)

Les autorités grecques affirment qu'un citoyen canadien figure sur la liste des passagers d'un traversier qui a pris feu dimanche en mer Adriatique, forçant son évacuation de façon dramatique sur des eaux agitées.

Mais les autorités ne savent pas où se trouve actuellement l'homme, identifié sur la liste seulement sous le nom de N. Pejcinovksi.

Selon le plus récent bilan, dix personnes sont mortes dans l'incendie et 427 autres ont pu être évacuées, incluant tous les membres d'équipage.

La directrice du bureau de presse de l'ambassade de Grèce à Ottawa a indiqué qu'il n'était pas certain que l'homme se trouvait bel et bien à bord du traversier lorsque celui-ci a quitté la Grèce pour l'Italie.

Sia Papatriantafyllou affirme que personne portant ce nom ne se trouve sur la liste des survivants secourus par les autorités grecques.

Le ministère des Affaires étrangères à Ottawa ne pouvait confirmer dans l'immédiat si des Canadiens se trouvaient à bord.

M. Pejcinovksi était inscrit comme passager numéro 365 sur les 422 de la liste du traversier, qui comptait aussi 56 membres d'équipage.

L'incendie a éclaté avant l'aube dimanche sur le traversier battant pavillon italien, qui se rendait du port grec de Patras jusqu'à Ancona, en Italie.

Durant de nombreuses heures, les passagers ont dû se réfugier sur le pont supérieur, sous la pluie et la grêle, en tentant de respirer malgré la fumée dense.

L'évacuation du traversier s'est terminée en début d'après-midi lundi, selon le ministre italien des Transports, Maurizio Lupi.

Il a affirmé qu'il était prématuré de spéculer sur des gens qui manqueraient toujours à l'appel. Selon lui, il est possible que certaines personnes aient réservé une place sur le traversier sans se présenter.

Quatre victimes ont été retrouvées dans l'eau, alors que le corps d'un Grec a été retrouvé dimanche dans un toboggan d'un bateau de sauvetage. On ne sait pas où les autres ont été retrouvés.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Incendie sur le traversier Norman Atlantic en mer Adriatique