NOUVELLES
29/12/2014 08:20 EST | Actualisé 28/02/2015 05:12 EST

Un attentat à des funérailles cause la mort d'au moins 15 personnes en Irak

BAGDAD - En Irak, un attentat-suicide perpétré lors de funérailles a causé la mort d'au moins 15 endeuillés, lundi, près de la capitale.

Le kamikaze a activé ses explosifs dans une tente funéraire, à Taji, une ville sunnite à quelque 22 kilomètres de Bagdad, a indiqué le porte-parole du ministre de l'Intérieur, Saad Maan. Il a ajouté que 26 personnes avaient été blessées.

La cérémonie avait été organisée pour le défunt père de deux membres de la Sahwa, une milice sunnite progouvernementale. Les membres du groupe sunnite s'étaient unis en 2006, devenant des alliés de l'armée américaine contre l'organisation extrémiste al-Qaïda en Irak—un précurseur du groupe armé État islamique (ÉI).

Les milices avaient plus tard été englobées dans le gouvernement et certains membres ont intégré l'armée du pays.

L'Irak tente désormais de relancer les milices pour mieux combattre les militants du groupe armé ÉI, qui a profité du mécontentement général des sunnites face à un gouvernement chiite.

Le groupe islamiste a pris le contrôle de plusieurs villes au nord et à l'ouest de l'Irak l'été dernier. Il est aussi établi dans plusieurs zones de la Syrie.

Personne n'a officiellement revendiqué l'attentat à Taji, mais le groupe armé ÉI a souvent, par le passé, ciblé les sunnites favorables au gouvernement.