NOUVELLES
29/12/2014 03:20 EST | Actualisé 28/02/2015 05:12 EST

L'Écosse confirme un cas d'Ebola chez une travailleuse de la santé

LONDRES - Une travailleuse de la santé, qui venait tout juste de rentrer de la Sierra Leone, est atteinte du virus Ebola et est actuellement traitée dans un hôpital de Glasgow, ont déclaré les autorités écossaises, lundi.

La femme est arrivée à Glasgow par avion tard dimanche, après avoir transité par Casablanca et l'aéroport Heathrow de Londres, a indiqué le gouvernement écossais.

Elle a été admise à l'hôpital lundi matin après avoir commencé à faire de la fièvre.

La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a déclaré que le risque pour le public est «extrêmement faible au point d'être négligeable», et que des mesures déjà prévues seraient prises pour protéger le public.

«L'Écosse se prépare à cette possibilité depuis le début de l'éclosion en Afrique de l'Ouest et je suis persuadée que nous sommes bien préparés», a-t-elle déclaré, ajoutant que la patiente est «stable» et sera bientôt transférée à une unité d'isolement au Royal Free Hospital de Londres.

Elle a dit que la patiente, qui n'a pas été identifiée, avait voyagé de Londres à Glasgow sur un vol intérieur et que les 71 passagers et membres d'équipage seraient contactés.

Mais elle a ajouté que la femme n'avait aucun symptôme dans l'avion et qu'à ce stade, les personnes atteintes sont beaucoup moins contagieuses que lorsqu'elles ont déjà des symptômes, qui incluent une forte fièvre, de la diarrhée et des vomissements.

La femme avait été évaluée pour de possibles symptômes avant de quitter la Sierra Leone, ainsi qu'à l'aéroport Heathrow.

Depuis que l'actuelle épidémie d'Ebola a commencé en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, il y a eu près de 20 000 cas et plus de 7500 décès, principalement au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone.