NOUVELLES
29/12/2014 09:03 EST | Actualisé 29/12/2014 09:03 EST

La famille de Winston Churchill a eu peur qu'il ne se convertisse à l'islam

Getty Images
Winston Churchill (1874 - 1965) gives his famous v-sign as he opens the new headquarters of 615 (County of Surrey) Squadron of the RAAF (Royal Auxiliary Air Force) at Croydon, 1948. (Photo by Central Press/Hulton Archive/Getty Images)

C'était une facette jusque-là méconnue de Winston Churchill, premier ministre du Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale. Une lettre, rédigée en août 1907 par sa future belle-sœur, dévoile l'admiration de l'homme politique pour l'islam et la culture orientale.

Dans cette missive, découverte par Warren Dockter, chercheur en histoire à l'Université de Cambridge, Lady Gwendoline Bertie pousse Winston Churchill a freiner son enthousiasme pour cette religion.

"S'il vous plaît, ne vous convertissez pas à l'islam; j’ai remarqué votre tendance à vous orientaliser, à devenir un pacha. Je l'ai vu, vraiment, écrit-elle. Si vous vous rapprochez davantage de l’islam, votre conversion serait inévitable, résistez à cet appel, combattez-le."

"Churchill n'a jamais sérieusement envisager de se convertir", tempère Warren Dockte pour The Independent. "A cette époque, il était plus ou moins athée. Il disposait cependant d'une fascination pour la culture islamique qui était courante chez les Victoriens."

Soirées privées dans des vêtements arabes

"Churchill, qui a combattu au Soudan et sur la frontière du nord de l'Inde, a connu l'expérience d'être dans les 'zones islamiques'", précise aussi le chercheur qui a découvert la lettre. Malgré tout, il souligne que les préoccupations de Lady Gwendoline Bertie peuvent ne pas avoir été si loin de la vérité. En effet, non seulement Churchill semblait considérer l'islam et le christianisme comme égaux –une notion étonnamment progressiste à cette époque–, mais il admirait aussi les prouesses militaires et l'expansion de l'Empire ottoman.

Par ailleurs, Winston Churchill aimait s'habiller dans des vêtements arabes lors de soirées privées en compagnie de son ami proche Wilfrid S. Blunt, poète et partisan radical des causes musulmanes. Lady Gwendoline Bertie, qui a épousé Jack, le frère de Winston Churchill, aurait ainsi été inquiète de sa possible conversion à l'islam quand elle l'a vu partir pour une tournée africaine aux côtés de Wilfrid S. Blunt.

Enfin, le chercheur Warren Dockter rappelle qu'en 1940, Churchill a apporté son aide financière à la construction de ce qui est devenu la mosquée centrale de Londres, dans l'espoir de gagner l'adhésion des pays musulmans durant la guerre. Plus tard, il a déclaré à la Chambre des communes que "beaucoup de nos amis dans les pays musulmans" avaient apprécié ce "cadeau".

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Adolf Hitler: sa vie en photos