NOUVELLES
29/12/2014 07:46 EST | Actualisé 29/12/2014 07:47 EST

Grande-Bretagne/archives : Gorbatchev a plu à Thatcher dès leur première rencontre

Target Presse Agentur Gmbh via Getty Images
BERLIN, GERMANY - NOVEMBER 08: Former soviet leader Mikhail Gorbatchev walks across the Pariser Platz near the Brandenburg Gate on the eve of the 25th anniversary of the fall of the Berlin Wall on November 8, 2014 in Berlin, Germany. Gorbatchev's liberalization of the political climate within the Cold War-era eastern Bloc allowed for mass demonstrations and ultimately the overthrow of communist dictatorships across the region. Germany will celebrate the 25th anniversary of the fall of the berlin wall on November 9 with a 15 km light installation that runs along the course of the former Berlin Wall that once divided Berlin into communist East and capitalist West. (Photo by Target Presse Agentur Gmbh/Getty Images)

Le dernier dirigeant de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, avait réussi à plaire à la Dame de fer Margaret Thatcher, alors Premier ministre du Royaume-Uni, dès leur première rencontre fin 1984, selon des documents secrets qui viennent d'être déclassifiés mardi.

"Il a une attitude relativement ouverte et intelligente. Il est affable, a un certain charme et de l'humour", a écrit Margaret Thatcher au président américain de l'époque, Ronald Reagan, juste après la première visite de M. Gorbatchev en Grande-Bretagne en décembre 1984, quatre mois avant son intronisation (il devient secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique le 11 mars 1985).

"J'ai sans aucun doute trouvé que c'est un homme avec qui on peut faire des affaires" a-t-elle ajouté dans la même missive, reprenant la fameuse phrase prononcée publiquement sur la BBC après leur rencontre.

L'ancienne dirigeante britannique, morte en avril 2013, souligne avec amusement que M. Gorbatchev a semblé quelque peu désarçonné par ses questions.

"Il n'a clairement pas l'habitude de ce genre de questionnement rigoureux auquel je l'ai soumis sur des choses comme les droits de l'homme dans l'Union soviétique", a-t-elle remarqué.

Les bonnes relations entre Mme Thatcher et M. Gorbatchev semblent avoir survécu à l'une des défections les plus célèbres de la Guerre froide, celle d'Oleg Gordievsky, ex-colonel du KGB qui a fui la Russie pour la Grande-Bretagne en juillet 1985.

"Je me souviens de nos conversations... Je voudrais croire que l'entente à laquelle nous sommes parvenus sur les problèmes prioritaires se maintiendra", a écrit M. Gorbatchev à la dirigeante britannique quelque mois après, en lui envoyant des voeux d'anniversaire le 12 octobre 1985.

Ces documents ont été publiés mardi par les Archives nationales en vertu de la règle qui autorise que tous les fichiers secrets du gouvernement soient rendus publics au bout de trois décennies.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Unes de la presse britannique sur la mort de Thatcher