NOUVELLES
27/12/2014 09:55 EST | Actualisé 26/02/2015 05:12 EST

Un chef recherché d'al-Shabab s'est rendu aux autorités somaliennes

NAIROBI, Kenya - Un dirigeant du groupe somalien islamique extrémiste al-Shabab qui était recherché pour trois millions $ s'est rendu aux autorités.

Selon un responsable du renseignement, Zakariya Ismail Ahmed Hersi s'est rendu à la police somalienne dans la région de Gedo.

Le responsable, qui a révélé l'information de façon anonyme, a expliqué qu'il se pourrait que Hersi se soit rendu parce qu'il s'est brouillé avec des membres du groupe qui soutiennent Ahmed Abdi Godane, le chef du groupe qui a été tué plus tôt cette année, dans une frappe aérienne américaine.

L'administration Obama avait offert, en 2012, un total de 33 millions $ US en récompenses pour des informations permettant de capturer Hersi et six autres têtes dirigeantes d'al-Shabab. Bien que le groupe eut accusé un recul et perdu quelques villes importantes, il demeure une menace pour la Somalie et l'Afrique de l'Est.

Le jour de Noël, des militants d'al-Shabab ont attaqué les quartiers généraux de l'Union africaine dans la capitale, Mogadiscio. Le complexe abrite aussi des bureaux de l'ONU et des ambassades occidentales. Neuf personnes sont mortes, dont trois soldats de l'Union africaine. Le groupe a revendiqué la responsabilité de l'attaque et affirmé qu'il visait une fête de Noël, pour venger l'assassinat du chef Godane.

De son côté, al-Shabab soutient avoir tué 14 soldats, mais le groupe gonfle souvent le nombre de gens qu'il a tué.

Al-Shabab mène une insurrection islamique contre le gouvernement somalien, qui tente de reconstruire le pays après des années de conflit, depuis que le dictateur Siad Barre a été chassé du pouvoir en 1991.