NOUVELLES
27/12/2014 04:11 EST | Actualisé 25/02/2015 05:12 EST

Perturbations de l'Internet: la Corée du Nord accuse les États-Unis

SÉOUL, Corée du Sud - La Corée du Nord compare le président Barack Obama à un singe et accuse les États-Unis d'être à l'origine des perturbations qu'a subi son réseau Internet au cours des derniers jours, en riposte au piratage de Sony Pictures dans la foulée du film «The Interview».

La Corée du Nord répète qu'elle n'a rien à voir avec cette cyberattaque, tout en réaffirmant que le film qui dépeint l'assassinat du président Kim Jong-un est malhonnête, réactionnaire et illégal. Après cette attaque, Sony avait décidé de ne pas diffuser la comédie dans les cinémas, en raison de menaces que des salles avait reçues. Barack Obama a critiqué la décision de Sony et le film a finalement pris l'affiche cette semaine.

Samedi, le puissante commission de la défense nationale de la Corée du Nord, la plus haute instance gouvernante du pays, dirigée par Kim Jong-un, a déclaré que M. Obama était responsable de la sortie de «The Interview».

«Obama utilise toujours un langage imprudent et agit comme un singe dans une forêt tropicale», a affirmé un porte-parole non identifié du département des politiques, dans un communiqué relayé par l'agence de nouvelles officielle du pays.

Ce n'est pas la première fois que la Corée du Nord insulte M. Obama et d'autres dirigeants américains ou sud-coréens. Plus tôt cette année, le secrétaire d'État américain, John Kerry, a été comparé à un loup avec une «horrible» mâchoire carrée, et le président sud-coréen, Park Geun-hye, à un prostitué. En mai, l'agence de nouvelles de Pyongyang disait dans une publication que M. Obama avait «la silhouette d'un singe».

La commission de la défense a aussi accusé Washington d'être derrière les interruptions intermittentes de sites nord-coréen depuis une semaine. Le gouvernement américain n'a pas voulu dire s'il était derrière ces pannes.

La Maison Blanche n'a pas immédiatement réagi samedi.