NOUVELLES
27/12/2014 03:31 EST | Actualisé 26/02/2015 05:12 EST

Égypte: une cour d'appel allège une peine dans un cas de mariage gai

LE CAIRE, Égypte - Une cour d'appel égyptienne a maintenu le verdict de culpabilité pour «incitation à la débauche» de huit hommes apparaissant dans la vidéo du mariage d'un couple homosexuel, mais a réduit leur peine de trois ans à un an de prison.

Le tribunal n'a pas immédiatement précisé pourquoi il avait réduit la peine accordée le mois dernier. Un verdict détaillé devrait être déposé dans les prochains jours.

Les huit hommes ont été accusés pour une vidéo diffusée sur Internet, montrant deux hommes s'échangeant des bagues et s'étreignant parmi des amis en liesse, sur un bateau sur le Nil.

Des militants pour les droits des homosexuels affirment que 2014 a été la pire année depuis dix ans pour la communauté gaie en Égypte. Au moins 150 hommes ont été arrêtés et mis en accusation pour leur prétendue homosexualité.

Aucune loi égyptienne n'interdit formellement l'homosexualité, donc les défendants sont accusés de «débauche», une accusation normalement réservée à la prostitution. L'homosexualité est un tabou dans ce pays conservateur à majorité musulmane.

Les arrestations de cette année sont considérées par les militants comme une des mesures visant les droits et libertés des Égyptiens, appliquées depuis le renversement de l'ancien président islamiste Mohammed Morsi dans une tentative des autorités de redorer leur image de gardien de la morale.

Samedi, un procureur du Caire a mis en accusation une chroniqueuse connue pour insultes à la religion, pour avoir critiqué sur les médias sociaux l'abattage public de moutons durant l'Aïd al-Adha, une fête musulmane qui commémore le sacrifice d'Abraham, qui a remis son fils à Dieu.