NOUVELLES
26/12/2014 10:31 EST

«Boxing Day»: les consommateurs se ruent sur les soldes

PAUL J. RICHARDS via Getty Images
A Best Buy employee helps a customer load a new big screen TV into his car shortly after the Black Friday doorbuster sale started on Thursday, November 27, 2014 at 5:00pm in Fairfax, Virginia. Black Friday is a day of deep commercial discounts and frenzied shopping which takes place each year after the Thursday Thanksgiving holiday in the United States. AFP Photo/Paul J. Richards (Photo credit should read PAUL J. RICHARDS/AFP/Getty Images)

Des dizaines de milliers de Canadiens ont pris d'assaut cet après-midi les magasins pour profiter des soldes du lendemain de Noël.

À Montréal, les magasins ont ouvert leurs portes à 13 h. Plusieurs dizaines de chasseurs d'aubaines ont fait la file pendant des heures sur la rue Sainte-Catherine avant de pouvoir envahir un magasin d'électronique.

À Sudbury, en Ontario, les résidents ont finalement pu profiter des soldes de l'Après Noël. Le conseil municipal, récemment élu, a abrogé un ancien règlement qui interdisait l'ouverture des commerces le 26 décembre. Des centaines de personnes se sont levées à l'aube pour faire des achats. Certains magasins ouvraient à 6 h.

Le nouveau règlement adopté au début du mois est contesté par les petits commerçants, mais il semble par contre faire le bonheur des consommateurs.

LIRE AUSSI:

»Le Boxing Day, moins populaire au Québec qu'ailleurs au Canada

»Le «Boxing Day» est en cours en ligne

Les Québécois moins nombreux que les autres Canadiens à acheter le 26 décembre

Même si les rabais sont déjà offerts par Internet depuis le 25 décembre, le « Boxing Day » continue d'attirer les foules. C'est toutefois au Québec que la tradition est la moins populaire.

Selon une étude commandée par le Conseil québécois du commerce de détail, les consommateurs de la province sont quatre fois moins nombreux à profiter des soldes.

Seulement 12 % des Québécois prévoient réaliser un achat le 26 décembre, malgré les nombreux rabais offerts par les commerçants, selon le sondage du Groupe Altus commandé par le conseil. Dans les autres provinces, le pourcentage est d'environ 40 %.

Selon le président du conseil, Léopold Turgeon, plusieurs facteurs expliquent ce comportement très différent. Il estime entre autres que les Québécois sont plus prévoyants dans leurs achats, et qu'ils ressentent moins le besoin de faire des achats importants « immédiatement » après Noël.

M. Turgeon admet néanmoins que le « Boxing Day » demeure une journée importante pour les commerçants, d'autant plus que cette année, il devrait se prolonger et s'étirer sur la fin de semaine, soit jusqu'à dimanche.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La folie du Black Friday