NOUVELLES
24/12/2014 03:54 EST | Actualisé 23/02/2015 05:12 EST

Les fidèles envahissent Bethléem pour les célébrations de la veille de Noël

BETHLÉEM, Territoire palestinien - Des milliers de pèlerins chrétiens se sont rendus mercredi dans la ville biblique de Bethléem, en Cisjordanie, pour les célébrations de la veille de Noël au lieu de naissance traditionnel de Jésus, apaisant les esprits dans ce secteur après une année de conflits et d'efforts de paix anéantis.

Lors d'une journée ensoleillée, les pèlerins ont envahi la place de la Mangeoire, s'arrêtant dans les restaurants et admirant le sapin de Noël de la ville. Des enfants jouant de la cornemuse, des cuivres et des percussions divertissaient les visiteurs, tandis que les commerçants vendaient des tuques du père Noël et des pâtisseries traditionnelles de Noël.

Les célébrations ont amené une atmosphère de paix dans le secteur après une année difficile.

Les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens ont été rompues le printemps dernier et l'armée israélienne a combattu les militants palestiniens dans la bande de Gaza au cours de l'été pendant une guerre de 50 jours.

Pour les résidents de la ville de Bethléem, les Palestiniens sont encore bien loin d'un État indépendant.

La basilique de la Nativité, construite au-dessus d'une grotte où les chrétiens croient que Jésus est né, était entourée d'arbres de Noël et d'une affiche sur laquelle il était écrit en arabe et en anglais: «Tout ce que je veux pour Noël, c'est la justice».

«Notre message pour ce Noël-ci est comme chaque année un message de paix, mais ce que nous avons ajouté cette année est que tout ce que nous voulons pour Noël, c'est la justice. La justice pour notre peuple, la justice pour notre cause et le droit de vivre comme tous les gens dans le monde dans notre État indépendant sans occupation», a déclaré la ministre palestinienne du Tourisme, Rula Maaya.

Le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, a mené une procession à partir de ses quartiers généraux de Jérusalem jusqu'à Bethléem, passant à travers la barrière de béton israélienne qui entoure la ville. Israël a construit la barrière il y a une décennie afin de mettre fin à une vague d'attentats-suicides. Les Palestiniens voient plutôt la structure comme une prise de possession des terres qui a étouffé l'économie de la ville.

M. Twal a déclaré qu'il souhaitait que 2015 soit meilleure que la dernière année, qu'il a qualifiée de «difficile».

«J'espère que l'an prochain, il n'y aura plus de mur de séparation et j'espère que nous aurons plutôt des ponts vers la paix», a mentionné M. Twal, qui devait célébrer la messe de minuit dans la basilique, plus tard en soirée.

Simon Bassett, un touriste britannique, s'est rendu à Bethléem avec sa femme et leur fille âgée de trois ans.

«Nous sommes heureux de partager Noël avec le peuple palestinien et nous espérons que la paix et la joie qui viennent avec Noël se répandront de cette place jusque partout dans le monde et que les gens de toutes les origines apprendront à vivre ensemble en harmonie», a dit M. Bassett.