NOUVELLES
24/12/2014 12:55 EST | Actualisé 23/02/2015 05:12 EST

Le biathlon est de nouveau touché par un cas de dopage à l'EPO, selon l'AMA

SALZBOURG, Autriche - Le biathlon, qui a souffert de nombreux cas de dopage en 2014, voit son année se terminer sur une nouvelle fausse note.

L'Union internationale de biathlon (IBU) a déclaré avoir suspendu provisoirement le 15 décembre un athlète qui n'a pas été identifié pour l'instant, après que des échantillons sanguins entreposés eurent été à nouveau testés par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Cette deuxième ronde de tests a révélé des traces d'EPO dans ces échantillons.

L'IBU a indiqué qu'elle révélerait de plus amples détails dès qu'il serait «légalement possible de le faire».

Les Russes Ekaterina Iourieva et Irina Starykh ont été suspendues avant les Jeux de Sotchi et leur compatriote Alexander Loginov a été sanctionné le mois dernier après que l'AMA eut conduit de nouveaux tests sur ses échantillons en utilisant de nouvelles méthodes d'analyse.

Le biathlon a aussi été secoué pendant les derniers Jeux d'hiver, en février, quand l'Allemande Evi Sachenbacher-Stehle a échoué un test antidopage, tandis que l'IBU a lancé une enquête, la semaine dernière, sur des allégations touchant son vice-président Gottlieb Taschler, qui aurait tenté de se procurer de l'EPO pour son fils, membre de l'équipe d'Italie.

PLUS:pc