NOUVELLES
24/12/2014 10:28 EST | Actualisé 24/12/2014 10:29 EST

États-Unis: un technicien de laboratoire pourrait avoir été exposé à Ebola

Getty

Un technicien de laboratoire des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies pourrait avoir été exposé au virus Ebola à la suite d'une erreur de manipulation, a-t-on appris mercredi.

La ou le laborantin, qui n'a pas été identifié(e), "ne montre aucun symptôme de la maladie et sera suivi pendant 21 jours", le temps d'incubation maximal de la maladie, indiquent les CDC dans un communiqué obtenu par l'AFP.

Les CDC expliquent qu'une "petite quantité d'éléments provenant d'une manipulation avec le virus Ebola" transférée d'un laboratoire de sécurité maximale à un autre laboratoire d'un niveau de sécurité inférieur "pourrait avoir contenu du virus actif".

Or, l'échantillon n'était pas censé être acheminé vers ce dernier laboratoire, situé à Atlanta, dans le sud-est des Etats-Unis.

Les CDC disent "ne pas pouvoir écarter l'éventualité que le laborantin ait été exposé" au virus, mais assurent que les autres employés n'ont rien à craindre.

Le Dr Thomas Frieden, patron des CDC, s'est dit "troublé par cet incident".

"J'ai ordonné une enquête complète", a-t-il expliqué dans le communiqué.

L'épidémie d'Ebola a fait en un an plus de 7.500 morts, essentiellement en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée, pays d'où elle est partie en décembre 2013.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • James et Tamah Mulbah
    John Moore via Getty Images
    James Mulbah, 2 ans, pose avec sa mère, Tamah Mulbah, 28 ans, qui a aussi guéri d\'Ebola dans la section à risque bas du centre d etraitement, le 16 octobre 2014 à Paynesville, Liberia.
  • Benetha Coleman
    John Moore via Getty Images
    Benetha Coleman, 24 ans, le 16 octobre 2014 à Paynesville. Elle déclare que son mari et ses deux enfants ont succombé à l\'épidémie.
  • Jeremra Cooper
    John Moore via Getty Images
    Jeremra Cooper, 16 ans, se protège de la chaleur, le 16 octobre 2014, à Paynesville. Il dit avoir perdu six membres de sa famille à cause de l\'épidémie et s\'être remis après un mois.
  • Zaizay Mulbah et Mark Jerry
    John Moore via Getty Images
    Zaizay Mulbah, 34 ans, et Mark Jerry, 30 ans, attendent de commencer leurs heures de travail au centre de traitement de Médecins sans frontières, le 12 octobre 2014 à Paynesville.
  • Eric Forkpa
    John Moore via Getty Images
    Eric Forkpa, 23 ans, le 16 octobre 2014, à Paynesville. Cet étudiant en ingénierie déclare avoir été contaminé par son oncle, qui lui a succombé. Il a passé 18 jours au centre de traitement.
  • Emanuel Jolo
    John Moore via Getty Images
    Emanuel Jolo, 19 ans, dans le centre de traitement de Paynesville, le 16 octobre 2014. Il a perdu six membres de sa famille et aurait été contaminé en lavant le corps de son père.
  • Sontay Massaley
    John Moore via Getty Images
    Sontay Massaley, 37 ans, sort du centre de traitement le 12 octobre 2014, à Paynesville. Elle travaillait comme vendeuse de rue avant d\'attraper le virus.
  • Victoria Masah
    John Moore via Getty Images
    Victoria Masah, 28 ans, le 16 octobre 2014, à Paynesville. Son mari et deux de ses enfants seraient morts d\'Ebola.
  • Abrahim Quota
    John Moore via Getty Images
    Abrahim Quota, 5 ans, devant le centre de traitement JFK de Monrovia, le 13 octobre 2014. Il était arrivé deux jours auparavant au centre avec ses parents, tous deux décédés depuis.
  • Lassana Jabeteh
    John Moore via Getty Images
    Lassana Jabeteh, 36 ans, avant de commencer sa journée en tant que garde-malade au centre de traitement de Paynesville, le 12 octobre 2014. Ce chauffeur de taxi dit avoir contracté le virus en transportant un policier infecté qui a vomi dans sa voiture sur le chemin de l\'hôpital.