NOUVELLES
23/12/2014 06:38 EST | Actualisé 23/12/2014 06:40 EST

La Fraternité des policiers répond aux critiques concernant le caractère multiethnique de Montréal

Radio-Canada

Après des déclarations liant le caractère multiethnique de Montréal, la présence de mosquées, les attentats de Saint-Jean-sur-Richelieu et d'Ottawa et les récentes attaques contre les policiers américains, le président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur, a tenu à indiquer que ses propos ont été mal interprétés.

M. Francoeur a indiqué que ses précédents propos rapportés « dans les médias et les médias sociaux » avaient été simplifiés.

« Le caractère multiethnique de Montréal n'est pas un problème en soi, mais une facette importante et incontournable de la réalité montréalaise. » — Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers et des policières de Montréal

La déclaration survient après deux entrevues, au Devoir et à La Presse canadienne, dans lesquelles M. Francoeur expliquait que le caractère multiethnique de Montréal est une des raisons qui lui fait croire que des policiers du SPVM pourraient être la cible d'attaques.

Il réagissait aux événements survenus en fin de semaine, d'abord samedi, à New York, où deux policiers ont été abattus à bout portant dans leur véhicule de patrouille, puis en Floride, dimanche, où un policier a été tué par balle.

Il avait aussi fait part de ses inquiétudes après les deux récents attentats à Ottawa et à Saint-Jean-sur-Richelieu, dans une entrevue publiée lundi dans Le Devoir.

« On s'inquiète pour Montréal compte tenu de son caractère multiethnique, compte tenu des [attentats] d'Ottawa et de Saint-Jean-sur-Richelieu », avait-il dit. « Lorsqu'il y a des mosquées sur ton territoire, malheureusement il y a des gens plus extrémistes », a-t-il dit Devoir.

Ces déclarations ont suscité de vives critiques sur les réseaux sociaux, notamment de la part du maire de Montréal, Denis Coderre, qui a demandé des explications au président de la Fraternité des policiers et des policières.

Le député de Québec solidaire, Amir Khadir, a vivement critiqué M. Francoeur.

« Montréal a toutes les caractéristiques d'une grande ville du monde et doit faire face à des problèmes complexes. Le nouveau phénomène des individus radicalisés et isolés en est un. Vouloir réduire ce phénomène à son seul caractère religieux est réducteur. Vouloir réduire mes propos à ce sujet au seul aspect multiethnique, comme le font certains, est simpliste », a indiqué M. Francoeur, dans son communiqué.

Il a ajouté qu'il ne donnera aucune entrevue à ce sujet.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter