NOUVELLES
23/12/2014 10:29 EST | Actualisé 22/02/2015 05:12 EST

Un important trafiquant d'ivoire en fuite est arrêté

NAIROBI, Kenya - Un des plus importants trafiquants d'ivoire de la planète a été arrêté, après des mois de cavale.

Le directeur de l'agence policière internationale Interpol au Kenya, Vitalis Okumu, a annoncé mardi que la police kényane a épinglé Feisal Ali dans une résidence de Dar es Salaam en Tanzanie, lundi.

Ali comptait parmi les trafiquants d'ivoire les plus recherchés par Interpol. Il aurait déjà été trouvé en possession de plus de deux tonnes d'ivoire.

Interpol affirme qu'Ali dirige un réseau de trafic d'ivoire.

Les braconniers ont abattu 142 éléphants au Kenya depuis le début de l'année, comparativement à 302 l'an dernier et à un peu moins de 400 en 2012.

Un responsable kényan attribue cette amélioration à l'adoption de lois antibraconnage plus sévères et à l'appui offert au Kenya par Interpol et des pays comme le Canada, les États-Unis, la Chine et le Royaume-Uni.

Interpol a récemment lancé une campagne pour retracer les principaux auteurs de crimes environnementaux.

Interpol et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (UNEP) ont indiqué dans un rapport conjoint publié plus tôt cette année que le trafic des animaux et des crimes environnementaux comme la coupe illégale de bois valent entre 70 milliards $ US et 213 milliards $ US par année.

L'UNEP affirme que la coupe illégale du bois et le braconnage des éléphants et des rhinocéros s'inscrivent dans le cadre d'une vague croissante de criminalité environnementale.

Les éléphants sont menacés par la demande d'ivoire en Chine et les rhinocéros par l'appétit du Vietnam pour la poudre de corne.

La levée partielle d'un interdit qui pesait sur la vente d'ivoire a permis à certains pays d'écouler une partie de leurs stocks, ce qui a nuit aux activités des braconniers.