DIVERTISSEMENT
23/12/2014 01:00 EST | Actualisé 22/02/2015 05:12 EST

Des salles américaines présenteront «The Interview» à compter de jeudi

Christopher Polk via Getty Images
LOS ANGELES, CA - DECEMBER 19: A billboard for the film 'The Interview' is displayed December 19, 2014 in Venice, California. Sony has canceled the release of the film after a hacking scandal that exposed sensitive internal Sony communications, and threatened to attack theaters showing the movie. (Photo by Christopher Polk/Getty Images)

NEW YORK, États-Unis - Sony Pictures Entertainment a annoncé mardi la sortie limitée de la comédie «The Interview» à compter de jeudi, ce qui ramène le film sur les écrans après que la compagnie en eut annulé le lancement.

Le chef de la direction de Sony Entertainment, Michael Lynton, a fait savoir que la comédie serait présenté par «un certain nombre de salles le jour de Noël».

Il a ajouté que Sony poursuivait ses efforts pour offrir au film une diffusion plus importante.

«Nous n'avons jamais abandonné l'idée de sortir "The Interview", a déclaré M. Lynton par communiqué, mardi. Bien que nous espérions qu'il ne s'agit que de la première étape de diffusion du film, nous sommes fiers de permettre au public de le voir et de nous tenir debout devant ceux qui tentent de violer la liberté d'expression.»

Pour Sony, la décision est le point culminant d'un revirement de situation graduel: après avoir initialement indiqué qu'il ne prévoyait pas sortir le film, le studio a commencé à changer son fusil d'épaule après avoir été vertement critiqué.

«The Interview» s'est ajouté mardi à l'horaire de plusieurs cinémas indépendants d'un bout à l'autre des États-Unis. Le film pourrait être présenté dans quelques centaines de salles, jeudi, jour initialement prévu pour sa sortie.

«Le président applaudit la décision de Sony d'autoriser la projection du film, a déclaré le porte-parole de Barack Obama, Eric Schultz. Comme l'a clairement dit le président, notre pays croit en la liberté d'expression et au droit d'expression artistique. La décision prise par Sony et les cinémas participants permettra aux gens de prendre leurs propres décisions au sujet du film, et nous saluons ce résultat.»

Seth Rogen, qui tient la vedette dans le film qu'il coréalise avec Evan Goldberg, a fait son premier commentaire public à l'annonce de la décision.

«Le peuple a parlé! La liberté a triomphé! Sony n'a pas abandonné!», a-t-il écrit sur Twitter.

«VICTOIRE!», a écrit James Franco, covedette du film. «Le PEUPLE et le PRÉSIDENT ont parlé.»

«The Interview» raconte l'histoire de deux journalistes chargés d'assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-un.

L'affaire «The Interview» a commencé par la diffusion, par des pirates informatiques, de courriels transmis par des dirigeants de Sony et a culminé avec une confrontation entre les États-Unis et la Corée du Nord. Le FBI a conclu que la Corée du Nord était responsable des cyberattaques.

La sortie du film pourrait se traduire par des représailles de la part des pirates, qui se font appeler les Gardiens de la Paix. Sony n'a été la cible d'aucune fuite de courriels embarrassants depuis l'annonce du report de la sortie du film. Dans un message transmis au studio la semaine dernière, les pirates avaient déclaré que les données de Sony seraient en sûreté tant que le film ne serait pas distribué.

INOLTRE SU HUFFPOST

Première de "The Interview"