NOUVELLES
23/12/2014 11:38 EST | Actualisé 22/02/2015 05:12 EST

Pornographie juvénile: accusations déposées contre un agent de la GRC

FOND DU LAC, Sask. - Un agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) déployé dans une communauté du nord-est de la Saskatchewan accessible par la voie des airs a été accusé de possession et de distribution de pornographie juvénile.

Le corps policier avait commencé à enquêter sur son employé à Fond du Lac en septembre dernier.

L'individu avait été identifié comme suspect dans le cadre d'une enquête interne menée par le Groupe intégré de lutte contre l'exploitation des enfants de la province visant à retracer des adresses IP, a indiqué son responsable, Ron Weir.

«C'était assez décevant et choquant, en tant qu'agent de la paix, que nous ayons à enquêter sur l'un des nôtres», a-t-il expliqué aux journalistes, mardi.

Le constable Aiden Arthur Pratchett, âgé de 31 ans, avait rejoint les rangs de la GRC en 2010.

Du matériel informatique avait été saisi à son domicile en octobre dernier lors d'une perquisition, ce qui avait mené à une suspension avec salaire.

Le constable Pratchett a été arrêté puis accusé lundi. Il a été remis en liberté, mais ne peut se brancher à Internet, avoir du matériel informatique en sa possession et doit se tenir loin d'enfants. Son retour devant la justice est prévu le 28 janvier.

Le surintendant de la GRC Alfredo Bangloy a de son côté indiqué que le constable Pratchett pourrait être sanctionné davantage puisqu'il fait face à des accusations criminelles.

«C'est extrêmement troublant de voir un agent de la paix faire face à des accusations de la sorte», a-t-il fait savoir, par le biais d'un communiqué.

M. Weir a aussi ajouté qu'il n'y avait pas de preuves indiquant que le constable Pratchett était au courant que des enfants se trouvaient sur les fichiers qu'il détenait. L'enquête se poursuit et d'autres accusations pourraient être déposées.