NOUVELLES
23/12/2014 03:50 EST | Actualisé 23/12/2014 03:50 EST

France : la sécurité renforcée après trois attaques ayant fait un mort et 25 blessés (VIDÉO)

L'exécutif français a annoncé, mardi, un renfort de 200 à 300 militaires pour assurer la sécurité à la veille de Noël et rassurer des Français inquiets après trois attaques, dont une liée à l'islamisme radical, ayant fait un mort et 25 blessés.

Un homme âgé de 25 ans blessé lundi sur un marché de Noël à Nantes, lorsqu'un véhicule a été projeté sur une foule, est décédé, a annoncé mardi la procureure en charge de l'affaire.

Un peu plus tôt, la présidence avait fait état de la « mort clinique » du jeune homme.

A cette occasion, le président François Hollande a appelé une nouvelle fois à « ne pas céder à la panique » et à faire preuve d'un « très grand sang-froid ».

Tant le président que son Premier ministre Manuel Valls ont assuré que les trois attaques n'étaient pas liées, alors qu'un début d'angoisse commençait à gagner le pays, poussant le quotidien populaire Le Parisien à titrer mardi Peur sur Noël.

« Nous voulons protéger et rassurer les Français et leur dire que tous les services de l'État sont mobilisés », a déclaré Manuel Valls après avoir réuni en urgence dans la matinée les ministres concernés par la sécurité.

Il a notamment annoncé le déploiement supplémentaire de 200 à 300 militaires qui s'ajouteront à 780 hommes déjà mobilisés dans le cadre d'un dispositif de sécurité antiterrorisme, appelé Vigipirate.

Sur ce millier d'hommes, quelque 500 sont déployés dans la région parisienne, selon une source militaire. Les patrouilles vont être renforcées dans les zones commerciales, les centre-villes, les gares et les réseaux de transport, a précisé le Premier ministre.

Manuel Valls a estimé qu'il ne fallait pas faire « d'amalgame » et avancé que cette succession d'attaques à la veille des fêtes de fin d'année pourrait s'expliquer par des réactions « mimétiques ».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter