DIVERTISSEMENT
23/12/2014 10:50 EST | Actualisé 22/02/2015 05:12 EST

Près de 300 sites culturels syriens ont été endommagés par la guerre

YOUSSEF KARWASHAN via Getty Images
Children play on a swing in the park of the Safir Maalula Hotel, in the ancient Christian town of Maalula, 56 kilometers northeast of the Syrian capital Damascus, on December 20, 2014. AFP PHOTO / YOUSSEF KARWASHAN (Photo credit should read YOUSSEF KARWASHAN/AFP/Getty Images)

Des images satellitaires montrent qu'au moins 290 sites du patrimoine mondial ont été endommagés par les combats en Syrie, a affirmé mardi une agence onusienne.

La Syrie héberge des trésors archéologiques qui vont des ruines romaines de Palmyre à la forteresse Crac des Chevaliers, près de la côte de la Méditérranée.

Sa capitale, Damas, compte parmi les villes continuellement habitées les plus anciennes du monde.

On sait depuis un moment que les sites archéologiques syriens ont été pillés et ses édifices historiques endommagés depuis le début des hostilités en mars 2011. Mais le rapport dévoilé mardi par l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) mesure pour une première fois l'ampleur réelle de la situation.

L'analyse de 18 secteurs culturels à partir d'images satellitaires commerciales a permis à l'UNITAR de déterminer que 24 sites ont été complètement détruits. Cent quatre autres ont été lourdement endommagés, 85 ont subi des dégâts modérés et 77 ont possiblement été endommagés.

L'UNITAR estime que la situation est inquiétante et que la communauté internationale doit redoubler d'efforts pour protéger ces sites.

Des sites du patrimoine mondiale de l'Unesco à Alep, Damas et Palmyre, en plus du Crac des Chevaliers, une forteresse qui date des Croisades, ont tous été lourdement endommagés, a dit l'UNITAR.

Le rapport contient notamment des images «avant/après» qui témoignent de l'ampleur des dégâts. On constate notamment que la Grande Mosquée des Omeyyades a perdu le minaret construit au 11e siècle; que des édifices historiques d'Alep ont été réduits en ruines; et que des excavations illégales ont eu lieu à Palmyre.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le quotidien d'enfants syriens au Liban