NOUVELLES
22/12/2014 10:57 EST | Actualisé 21/02/2015 05:12 EST

Deux attentats font au moins 26 morts dans le nord-est du Nigeria

MAIDUGURI, Nigeria - Deux explosions survenues lundi dans deux États du nord-est du Nigeria ont fait au moins 26 morts et 79 blessés, ont indiqué des responsables des secours et des services de santé.

Un véhicule piégé a explosé dans une gare d'autocars de la ville de Gombe, tuant au moins 20 personnes, en plus de faire une soixantaine de blessés, selon un responsable de la Croix-Rouge, Abubakar Yakubu. Les personnes tuées ont été «brûlées au point de ne plus être reconnaissables», a-t-il dit.

Dans l'État voisin de Bauchi, à l'ouest de Gombe, une explosion dans un marché a fait au moins six morts et 19 blessés, a indiqué un responsable des services de santé régionaux, le docteur Sani Malami.

L'explosion a créé des boules de feu qui se sont propagées dans le marché, représentant un important défi pour les pompiers, ont déclaré des témoins.

Les attaques n'ont pas été revendiquées dans l'immédiat, mais les témoins estiment qu'elles portent la signature du groupe extrémiste Boko Haram.

Des centaines de personnes ont été tuées par des voitures piégées et des kamikazes depuis le début de l'année au Nigeria.

Boko Haram veut imposer sa vision rigoriste de la loi islamique à travers le pays.

Lors d'un autre incident survenu dimanche soir dans la ville de Geidan, aussi dans le nord-est du Nigeria, des hommes armés ont réussi à prendre le contrôle de la prison et à libérer les détenus. Ils ont également incendié le commissariat de police, le siège du gouvernement et des centaines de véhicules. Les trois tours de télécommunications de la ville ont aussi été détruites, laissant l'État de Yobe coupé du reste du monde.