NOUVELLES
22/12/2014 12:02 EST | Actualisé 21/02/2015 05:12 EST

Des chapitres de l'histoire du football ont pris fin au cours de l'année 2014

MONTRÉAL - La planète football a été marquée par le changement en 2014 et les trois finalistes au Ballon d'or, Lionel Messi, Cristiano Ronaldo et Manuel Neuer, représentent chacun une des facettes des nouveaux chapitres qui ont débuté au cours des 12 derniers mois.

Plus près de chez nous, l'Impact de Montréal a aussi connu son lot de changements, avec le départ de Nick De Santis à la tête de l'équipe et celui de Marco Di Vaio, qui a pris sa retraite.

Voici un résumé des 12 derniers mois dans le monde du football.

Onde de choc au Brésil

Après plusieurs mois d'inquiétudes concernant la tenue de la Coupe du monde au Brésil, le tournoi a finalement débuté comme prévu le 12 juin et s'est déroulé sans ennuis majeurs.

Dès le deuxième jour de compétition, l'état des forces a été ébranlé quand l'Espagne, grande gagnante des trois derniers tournois internationaux majeurs, s'est inclinée 5-1 face aux Pays-Bas.

Le tournoi au Brésil a marqué la fin de l'hégémonie espagnole et le début de l'ère de la Mannschaft. Menée par Neuer, premier gardien finaliste au Ballon d'or depuis l'Italien Gianluigi Buffon en 2006, l'Allemagne a été la formation la plus dominante du tournoi.

Après une écrasante victoire de 7-1 face au pays hôte en demi-finale, l'Allemagne a mis la main sur un quatrième titre de la Coupe du monde grâce à un gain de 1-0 sur Messi et l'Argentine en grande finale.

Messi en tête des buteurs

Meilleurs joueurs au monde depuis plusieurs années déjà, Messi et Ronaldo ont confirmé leur place dans l'histoire en 2014, fracassant tous les deux la marque de Raul de 71 buts en Ligue des Champions.

Messi, qui a aidé l'Argentine à atteindre la finale de la Coupe du monde en marquant quatre fois sur les pelouses brésiliennes, a fracassé le record de Raul le 25 novembre en faisant passer son total à 74 grâce à un triplé face à l'APOEL FC. Il a ajouté un but contre le Paris Saint-Germain en décembre afin d'atteindre le plateau des 75.

Ronaldo l'a toutefois éclipsé sur la scène européenne. L'attaquant portugais suit derrière Messi avec 73 buts en Ligue de Champions et il a connu la meilleure campagne de l'histoire avec une récolte de 17 buts en 2013-14. Il a aidé le Real Madrid à remporter les grands honneurs pour une 10e fois dans son histoire, grâce à une victoire dramatique de 4-1 en prolongation face à l'Atlético Madrid.

Grazie Marco

Pour une deuxième année de suite, l'Impact de Montréal a connu une campagne en deux temps. Après avoir connu une fin de saison catastrophique en 2013, se qualifiant de justesse pour les éliminatoires, l'Impact a continué sa glissade en début de saison 2014.

Ces insuccès ont forcé le président de l'Impact, Joey Saputo, à congédier De Santis de ses fonctions de directeur technique. De Santis est tout de même resté membre de la grande famille de l'Impact comme directeur du développement des affaires internationales.

L'Impact a commencé à démontrer de belles choses à partir du mois d'août et ses succès lui ont permis de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF.

Pendant que le Galaxy de Los Angeles se dirigeait vers un troisième championnat de la Coupe MLS en quatre ans, l'Impact a fait ses adieux à Di Vaio au terme de la campagne. Le premier joueur désigné de l'histoire de l'équipe a terminé son séjour à Montréal avec une récolte de 34 buts en 76 matchs de ligue. Il a salué la foule une dernière fois en marquant un but dans un verdict nul de 1-1 face au D.C. United, le 25 octobre.

Que nous réserve 2015?

Les femmes se retrouveront sous les projecteurs en 2015 avec la présentation de la Coupe du monde féminine au Canada. Et parce que la présentation d'un tournoi de cette envergure ne se fait jamais sans un peu de controverse, cette fois, c'est le type de surface qui se retrouve au coeur des discussions.

Les joueuses se plaignent qu'elles devront jouer sur des surfaces artificielles, ce qui, selon elles, n'arriverait jamais pour la Coupe du monde masculine. La FIFA a toutefois fermé les yeux sur leurs plaintes jusqu'ici.

Mais avant l'arrivée des étoiles Christine Sinclair, Alex Morgan et Marta, le Stade olympique sera le théâtre d'un match de quarts de finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF.

L'Impact affrontera la Pachuca le 3 mars et aura l'occasion de faire oublier la douloureuse élimination de 2009 face au Santos Laguna à cette étape du tournoi.