NOUVELLES
20/12/2014 10:24 EST | Actualisé 19/02/2015 05:12 EST

Les forces kurdes repoussent l'ÉI à Kobané

BEYROUTH - Les combattants kurdes du nord de la Syrie ont réussi une avancée, samedi, dans la ville disputée de Kobané après d'intenses affrontements avec le groupe armé État islamique (ÉI), selon deux sources.

Nawaf Khalil, porte-parole du Parti de l'union démocratique kurde, a affirmé que les combattants kurdes ont progressé dans six quartiers et ont assiégé le centre culturel qui était contrôlé par l'ÉI, dans l'est de la ville. Ils ont aussi pris l'école Yarmouk, dans le sud-est de Kobané, où huit corps de membres de l'ÉI ont été trouvés.

De son côté, l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme, basé en Angleterre, a indiqué que les Unités de protection du peuple, la principale force syrienne kurde, ont tué plusieurs combattants du groupe État islamique.

L'offensive de l'ÉI sur Kobané a commencé à la mi-septembre, lorsque les militants ont capturé quelques parties de la ville ainsi que des dizaines de villages alentour. Des centaines de combattants de chaque côté ont été tués depuis dans les affrontements.

Petit à petit dans les dernières semaines, les forces kurdes ont réussi à repousser le groupe extrémiste avec l'aide de la coalition militaire menée par les États-Unis qui mène des frappes aériennes dans la région.

La veille de l'avancée des kurdes à Kobané, les soldats des Unités de protection du peuple ont réussi à sécuriser un corridor entre leurs positions dans le nord-est de la Syrie et le mont Sinjar, en Irak voisine. Des combattants peshmerga irakiens ont aussi mené l'offensive. Plus tôt cette semaine, ceux-ci avaient réussi à sécuriser un autre corridor se rendant au mont Sinjar.

Les soldats peshmerga ont lancé une nouvelle offensive samedi vers le mont Sinjar et ont réussi à prendre le contrôle de la région de Mushrefa. Dans une déclaration, le conseil de sécurité de la région kurde de l'Irak a affirmé que tôt samedi, 32 camions d'eau, de nourriture et d'autre matériel de secours étaient en route vers le mont Sinjar par la route «établie par les courageuses forces peshmerga».