NOUVELLES
20/12/2014 09:50 EST | Actualisé 19/02/2015 05:12 EST

Après un cadeau inhabituel, Price se reprend et donne une victoire de 4-1 au CH

MONTRÉAL - Après avoir concédé un rare mauvais but en début de rencontre, Carey Price s'est repris de belle façon pour permettre au Canadien de couronner son séjour de cinq matchs à domicile avec une victoire de 4-1 contre les Sénateurs d'Ottawa.

Alors qu'il était surveillé étroitement en entrée de territoire, Erik Condra a décoché un tir anodin de la ligne bleue qui n'a pu être maîtrisé par Price. La rondelle s'est faufilée lentement derrière lui, et Condra a poussé son propre retour au fond de la cage pour donner les devants 1-0 aux Sénateurs (14-13-6).

«Ç'a été de la malchance, ce sont des choses qui arrivent, a déclaré l'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien. Mais encore une fois, il a fait de gros arrêts. Il a gardé les buts comme Carey Price est capable de les garder. Il est toujours bien positionné, il est dur à battre et lit bien le jeu. Bref, une autre grosse performance de Carey.»

Price, qui effectuait un neuvième départ de suite, a bouclé la soirée avec un total de 24 arrêts. Son vis-à-vis, Robin Lehner, a repoussé 25 tirs.

Brandon Prust, Brendan Gallagher, Tomas Plekanec et Alex Galchenyuk ont marqué pour le Canadien (21-11-2), qui a repris le premier rang de la section Atlantique à la suite de la défaite du Lightning de Tampa Bay face aux Islanders de New York.

«Quand vous regardez le classement, vous constatez qu'on évolue dans une section très difficile, a déclaré Therrien. De nombreuses équipes connaissent du succès, donc nous savions qu'il était essentiel d'obtenir quatre victoires en cinq matchs. Il faut regarder le tableau d'ensemble, et en général nous sommes satisfaits.»

D'autre part, il y a eu plus de peur que de mal dans le cas de Max Pacioretty, le meilleur marqueur du Tricolore cette saison avec 27 points, qui a participé à un 102e match consécutif. L'Américain avait visité l'hôpital par mesure préventive à la suite d'une mise en échec douteuse de Clayton Stoner, jeudi, contre les Ducks d'Anaheim.

Après la rencontre, le Tricolore a annoncé avoir cédé Joey MacDonald au club-école de Hamilton. Le Canadien entreprendra dès mardi un voyage de cinq matchs en rendant visite aux Islanders.

Adaptation difficile pour Desharnais

Comme on pouvait s'y attendre à la suite du retour au jeu de Lars Eller, Michel Therrien a joué au jeu de la chaise musicale avec ses joueurs de centre pendant la soirée.

Eller, qui avait raté les cinq matchs précédents de l'équipe en raison d'une blessure à une épaule, a entrepris la rencontre en pivotant un trio complété par David Desharnais et Pierre-Alexandre Parenteau. C'était la première fois depuis les séries éliminatoires de 2011 contre les Bruins de Boston que Desharnais évoluait à l'aile — et ç'a paru, parce qu'il avait l'air confus par moments.

«C'était correct, a confié Desharnais à propos de l'expérience à l'aile. Ça ne change rien en zone offensive, mais parfois en zone neutre je me retrouvais au centre au lieu d'être dans mon corridor. J'ai aussi éprouvé un peu de difficulté à livrer des batailles le long des bandes, donc il y a des ajustements à faire.»

La situation ne semble cependant pas trop préoccuper Therrien, même si Desharnais a terminé la soirée avec un différentiel de moins-1.

«Ça ne m'inquiète pas pour David, a-t-il confié. La raison pour laquelle ça ne m'inquiète pas, c'est qu'il est un compétiteur. Il a fait sa marque au niveau de la LNH et il suffit de lui donner un défi (pour qu'il y parvienne).»

Therrien l'a brièvement retourné au centre du quatrième trio en milieu de deuxième période, avec Dale Weise et Sven Andrighetto. Mais après une seule présence, Desharnais était de retour à l'aile gauche sur le trio d'Eller.

Des cadeaux, de part et d'autre

Le début de match convaincant du Tricolore a rapidement été terni par le cadeau de Noël de Price à Condra, en désavantage numérique, à 2:50 du premier tiers.

Après le filet égalisateur de Prust — sur lequel Lehner a paru faible —, Gallagher a donné les devants aux locaux à 7:30 de la période médiane, à l'issue d'une belle montée à trois contre deux. Il a complété un bel échange à trois joueurs en compagnie de Pacioretty et Galchenyuk.

Price s'est ensuite ressaisi, effectuant des arrêts clés qui ont permis à son équipe de rester dans le match. Il a notamment frustré Jean-Gabriel Pageau sur une échappée partielle dans la dernière portion de la deuxième période.

Plekanec, en avantage numérique, et Galchenyuk ont scellé l'issue de la rencontre en déjouant Lehner en fin de rencontre.