NOUVELLES
19/12/2014 12:00 EST | Actualisé 17/02/2015 05:12 EST

Therrien n'avait pas de reproche à faire à ses troupiers, malgré le revers

MONTRÉAL - Michel Therrien n'avait aucun reproche à adresser à ses troupiers, malgré la défaite de 2-1 du Canadien contre les Ducks d'Anaheim.

«Nous avons joué un bon match. Nous avons été compétitifs, a analysé l'entraîneur. J'ai beaucoup apprécié l'ardeur à la tâche de la plupart des gars. C'est ce qu'on leur demande, du travail. Il y a des matchs que tu gagnes, d'autres que tu échappes. Ce soir, les gars ont travaillé très fort. Leur gardien a été excellent. Nous avions réussi à revenir à égalité, mais leur deuxième but a fait très mal.»

Trop souvent cette saison, le Tricolore amorce les matchs lentement et il joue mieux à mesure que la rencontre progresse. Ç'a de nouveau été le cas, jeudi, contre l'équipe de tête dans la LNH.

«Nous nous sommes mis à jouer à partir de la deuxième période, a expliqué Pierre-Alexandre Parenteau. Nous avons cessé de les regarder aller. Nous sommes à notre mieux quand nous faisons de l'échec-avant. Nous le savons. Il faut juste que nous le fassions à chacun des matchs.

«Ç'a été un bon match de hockey, a repris l'attaquant. En deuxième période, nous les avons dominés. En troisième également un peu. Le résultat aurait pu aller d'un bord ou de l'autre.»

David Desharnais a dit que la perte de Max Pacioretty au début du troisième vingt avait ébranlé le moral de l'équipe.

«On voit que c'est notre 'leader' parce qu'on aurait dit que nous venions de perdre le match quand il s'est blessé, a affirmé Desharnais. C'était quelque peu bizarre de se sentir de cette façon. Moi, c'est comme ça que je l'ai senti.»

Le défenseur P.K. Subban a dit souhaiter que Pacioretty soit correct.

«Je ne sais rien. Je ne l'ai pas vu. J'espère que ce n'est rien de sérieux.»