NOUVELLES
18/12/2014 10:57 EST | Actualisé 17/02/2015 05:12 EST

Vainqueurs 2-1, les Ducks stoppent à trois la série de victoires du Canadien

MONTRÉAL - Le Canadien a vu sa séquence de trois victoires à domicile être stoppée par l'équipe qui trône au sommet au classement de la LNH, jeudi. Le Tricolore a livré une belle bataille aux Ducks d'Anaheim, qui l'ont finalement emporté 2-1.

La défaite pourrait doublement faire mal puisque Max Pacioretty est tombé au combat au début de la troisième période. Blessé au haut du corps, il a été envoyé à l'hôpital afin de subir des examens.

Le coup inattendu et à quelques pieds de la bande du défenseur Clayton Stoner, qui a blessé Pacioretty, était le principal sujet de discussion après la rencontre.

L'ailier Pierre-Alexandre Parenteau l'a vivement dénoncé, en le qualifiant de double-échec illégal.

«Ç'est normal que Max ne s'y attendait pas. Ça ne se fait pas», a-t-il lancé, fâché.

L'entraîneur Michel Therrien a simplement répondu qu'il n'avait pas apprécié le coup de Stoner, qui est resté impuni.

Le joueur de centre David Desharnais a dit que Stoner aurait mérité une pénalité mineure, et peut-être même davantage.

Le défenseur P.K. Subban et le gardien Carey Price n'ont pas voulu se prononcer.

Stoner, lui, s'est défendu d'avoir voulu blesser Pacioretty.

«Le jeu se déroule à toute vitesse. Parfois, les gars sont victimes de mauvaise chute contre la bande. J'espère qu'il est correct. Je ne voulais pas le blesser», a-t-il commenté.

Pour revenir au match, Hampus Lindholm et Matt Beleskey, son 15e, ont été les marqueurs des Ducks (22-7-5), qui ont fait honneur à leur statut de meilleure équipe de la ligue à l'étranger (12-4-1).

Desharnais a été le seul buteur du Canadien (20-11-2), qui a de nouveau offert une performance en crescendo.

Carey Price a terminé la soirée avec 21 arrêts. Son rival Frederik Andersen a repoussé 23 tirs.

Le 'bleu-blanc-rouge' conclut son séjour de cinq matchs à domicile, samedi, face aux Sénateurs d'Ottawa.

Pas d'étincelle

Le Canadien a été incapable d'ouvrir le score en première période, comme il l'avait fait dans les deux matchs précédents.

L'hommage à Saku Koivu n'a pas été l'étincelle de début de rencontre qu'il tente par tous les moyens de créer cette saison.

Ce sont plutôt les Ducks qui ont pris les devants, à 8:16. Le tir haut du défenseur Lindholm a trompé la vigilance de Price, qui avait la vision obstruée par son ancien coéquipier Rene Bourque - qui a par ailleurs été peu visible le reste de la soirée.

Fidèle à son habitude, le CH est revenu sur la glace plus affamé au deuxième tiers. Il a d'ailleurs provoqué de bonnes chances de marquer.

Les meilleures sont venues des bâtons de Jiri Sekac, après s'être moqué du défenseur Sami Vatanen sur le flanc droit, et de Brendan Gallagher, au terme d'une belle incursion.

Desharnais égalise

Tôt en troisième, la perte de Pacioretty a suscité la colère de Therrien qui a eu un entretien animé en français avec l'arbitre François St-Laurent.

«Ce qu'on s'est dit va rester entre nous», a répondu Therrien quand on l'a questionné sur le sujet.

Les Ducks ont écopé la pénalité suivante, et Desharnais a créé l'égalité en supériorité à 5:27. Desharnais a dégainé du cercle d'engagement droit sur réception de la passe transversale d'Andrei Markov.

Le Canadien a par la suite été puni, et il a tenu le coup. Enfin presque! Beleskey a fait mouche quatre secondes après la sortie du banc des pénalités de P.K. Subban.

Brandon Prust a par la suite voulu venger Pacioretty en s'en prenant à Stoner. Prust a encaissé plus de coups, mais il a renversé son rival sur la glace.

Les visiteurs se sont appliqués à faire ce qu'ils font à merveille cette saison, soit préserver une avance d'un but en fin de match.

Les hôtes ont tout tenté, même à court d'un joueur puisque Subban a écopé une autre pénalité avec deux minutes à jouer.