NOUVELLES
16/12/2014 07:14 EST | Actualisé 15/02/2015 05:12 EST

Une Croix du Souvenir pour la mère d'un soldat ayant reçu un chèque d'un cent

TORONTO - La mère d'un soldat canadien qui a reçu un chèque d'un cent du gouvernement quand son fils s'est suicidé après son retour d'une affectation en Afghanistan mérite une Croix du Souvenir, selon des signataires d'une pétition.

Les signataires soutiennent qu'il est injuste de la part des autorités militaires de refuser d'accorder une médaille à Denise Stark pour ce qu'ils qualifient d'un décès lié au service militaire du caporal Justin Stark.

Mme Stark a mentionné que ce geste l'aiderait à passer à autre chose en sachant que le service militaire de son fils était reconnu.

Les signataires de la pétition demandent au premier ministre Stephen Harper, au ministre de la Défense Rob Nicholson, à son prédécesseur et ministre de la Justice Peter MacKay et au ministre des Anciens Combattants Julian Fantino d'intervenir dans ce qu'ils qualifient de «grossière injustice» perpétrée contre la famille.

Justin Stark a fait partie d'un déploiement de sept mois en Afghanistan. En octobre 2011, 10 mois après son retour au Canada, il s'est enlevé la vie à l'âge de 22 ans dans une caserne de Hamilton.

Un bureau d'enquête a conclu en mars que son séjour en Afghanistan n'avait pas causé chez lui un état de stress post-traumatique qui aurait contribué à son suicide.

Les signataires de la pétition croient qu'il est impossible de déterminer si son séjour en Afghanistan a eu un impact ou non sur son suicide et que les Forces armées canadiennes devraient compenser de manière juste la famille.

Denise Stark et son époux, Wayne, ont insisté qu'ils ne souhaitaient obtenir aucun gain financier en obtenant la reconnaissance souhaitée, c'est-à-dire simplement une Croix du Souvenir.