NOUVELLES
16/12/2014 05:17 EST | Actualisé 15/02/2015 05:12 EST

Les chasseurs d'aubaines permettent au TSX de clôturer en hausse de 156 points

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, mardi, les opérateurs ayant mis la main sur certaines des actions dont les cours ont plongé pendant la récente correction qui a fait en sorte que l'indice de référence du parquet torontois se retrouve presqu'au même niveau où il a commencé l'année.

Cependant, la prudence est restée de mise et l'indice composé S&P/TSX a terminé la séance bien en deçà de son sommet du jour. Après avoir affiché plus tôt une hausse de 352 points, il a clôturé à 13 861,52 points, en hausse de 156,38 points.

Le secteur de l'énergie a été le plus grand gagnant, et de loin, avec un gain de six pour cent. Les titres de ce groupe ont connu une rare séance positive malgré la publication de données décevantes sur le secteur manufacturier chinois et le plongeon du rouble — en dépit des efforts désespérés de la banque centrale russe pour limiter la chute de sa devise.

Le cours du pétrole brut a clôturé en hausse après quatre séances consécutives de pertes, qui, prises ensemble, l'ont fait reculé de plus de 12 pour cent. Mardi, le prix du baril a grimpé de 2 cents US à 55,91 $ US à la Bourse des matières premières de New York.

À l'extérieur des secteurs liés aux ressources naturelles, le groupe de la finance a soutenu le TSX avec une croissance de 0,78 pour cent, tandis que les actions du secteur de l'industrie ont gagné 1,57 pour cent.

Le prix du pétrole s'est écroulé d'environ 50 pour cent depuis le milieu de l'été, en raison d'un énorme déséquilibre entre l'offre et la demande. Les inquiétudes sur la demande ont repris de plus belle mardi, avec la publication de l'indice HSBC des gestionnaires en approvisionnement de la Chine, lequel a glissé de 0,5 point à 49,5 points, ce qui constitue un creux de sept mois.

L'action de Talisman Energy (TSX:TLM) a, pour sa part, grandement contribué aux succès du secteur de l'énergie. Elle a pris 48 pour cent pour clôturer à 8,84 $, après que le géant énergétique espagnol Repsol eut indiqué qu'il allongerait 8,3 milliards $ US pour acquérir toutes les actions de la société de Calgary, soit 8 $ US (ou 9,33 $ CAN) par action. En incluant la prise en charge de la dette, la valeur de la transaction atteint 13 milliards $ US.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié mardi de 0,15 cent US à 85,94 cents US.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a retraité de 111,97 points à 17 068,87 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 16,89 points à 1972,74 points et que l'indice composé du Nasdaq a cédé 57,33 points à 4547,83 points.

Les marchés financiers se sont aussi intéressés mardi à la décision surprise de la banque centrale russe d'augmenter son taux d'intérêt directeur à 17 pour cent, par rapport à 10,5 pour cent, dans l'intention de soutenir le rouble, qui a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le début de l'année. La devise russe est notamment affectée par les sanctions imposées par l'Ouest pour son rôle dans la crise en Ukraine, ainsi que par le plongeon des cours du pétrole.

Ailleurs sur le TSX, le secteur des métaux et minerais diversifiés a rendu 0,8 pour cent, le cours du cuivre ayant cédé 2 cents US à 2,86 $ US la livre à New York.

Le secteur aurifère torontois a effacé environ 1,75 pour cent pendant que le prix du lingot d'or retraitait de 13,40 $ US à 1194,30 $ US l'once à New York.