NOUVELLES
15/12/2014 01:01 EST | Actualisé 14/02/2015 05:12 EST

Une bonne ougandaise écope de quatre ans de prison pour torture

KAMPALA, Ouganda - Une bonne d'enfants ougandaise a écopé de quatre ans de prison lundi, après avoir été reconnue coupable d'avoir torturé la fillette de deux ans de son employeur.

La femme de 22 ans, Jolly Tumuhiirwe, avait admis la semaine dernière avoir violenté l'enfant. Des images vidéo la montrant brutalisant la fillette avaient semé l'émoi à travers le pays.

Son avocat, Ladislau Rwakafuuzi, a estimé lundi que ce châtiment est approprié et il n'a pas l'intention de porter la peine en appel.

La bonne avait expliqué au tribunal avoir maltraité l'enfant après avoir elle-même était maltraitée par ses employeurs.

Certains réclament maintenant un processus de certification des bonnes d'enfants.