NOUVELLES
14/12/2014 02:30 EST | Actualisé 13/02/2015 05:12 EST

Syrie: les rebelles avancent vers deux bases militaires en prenant trois postes

BEYROUTH - Des rebelles et des combattants d'al-Qaïda ont pris le contrôle d'au moins trois postes de contrôle du gouvernement, dimanche en Syrie.

Les postes sont situés autour des bases militaires de Wadi Deif et Hamidiyeh, près de la ville de Maaret al-Numan dans la province d'Idlib. Les rebelles tentent de s'emparer de ces installations depuis 2012, en vain.

Le directeur de l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme, Rami Abdurrahman, a affirmé que les rebelles et les combattants du front al-Nosra, un groupe affilié à al-Qaïda, ont saisi trois postes de contrôle près de ces bases militaires et que 15 soldats progouvernementaux et huit combattants rivaux ont été tués lors des affrontements.

Les Comités locaux de coordination, un autre groupe observateur de la situation en Syrie, affirment de leur côté que les rebelles ont même saisi un quatrième poste de contrôle.

Entre-temps au nord d'Alep, a rapporté l'Observatoire, les forces gouvernementales ont tué au moins 34 rebelles dans la région de Handarat, alors que l'armée poursuivait ses efforts pour rompre les lignes d'approvisionnement des rebelles dans la ville.

L'agence de nouvelles officielle de l'État, SANA, a affirmé que l'armée avait pris le contrôle d'un territoire dans les fermes Mallah, près de Handarat, après avoir tué un «grand nombre» de rebelles, qu'elle qualifie de terroristes.

Selon Rami Abdurrahman, les forces du gouvernement font pression sur les rebelles dans la région de Handarat et sont en voie d'assiéger complètement les quartiers rebelles d'Alep.