NOUVELLES
14/12/2014 06:53 EST | Actualisé 13/02/2015 05:12 EST

Le Danemark revendique le pôle Nord avec des preuves scientifiques à l'appui

COPENHAGUE - Des données scientifiques prouveraient que le Groenland est relié au pôle Nord par une dorsale océanique sous l'océan Arctique, ce qui déterminerait, selon le Danemark, que le territoire — et toutes les ressources qui s'y trouvent— lui appartient.

Le ministre danois des Affaires étrangères, Martin Lidegaard, a affirmé que son pays déposerait une demande à cet effet lundi devant un comité des Nations unies, à New York, responsable de statuer à qui appartiennent les territoires nordiques. Le Canada et la Russie convoitent aussi le pôle Nord depuis plusieurs années.

M. Lidegaard dit espérer que les autres pays respecteront «les règles du jeu».

Les États-Unis, la Russie, la Norvège, le Canada et le Danemark possèdent tous des territoires à proximité du pôle Nord, mais seulement le Canada et la Russie ont formulé des revendications territoriales dans la région.

En août dernier, au cours d'une visite dans le nord du Canada, le premier ministre Stephen Harper avait critiqué la présence militaire grandissante de la Russie dans l'Arctique.

M. Harper avait promis, dès sa première élection en 2006, d'accroître la présence du Canada dans la région.