NOUVELLES
13/12/2014 11:33 EST | Actualisé 12/02/2015 05:12 EST

Irak: le groupe armé État islamique abat un hélicoptère, tuant les deux pilotes

BAGDAD - Des combattants du groupe armé État islamique ont abattu vendredi soir un hélicoptère militaire irakien, tuant sur le coup les deux pilotes à bord, ce qui suscite des craintes quant aux capacités de l'organisation face aux tirs aériens de la coalition internationale.

L'attaque est survenue près de la ville sainte chiite Samarra, située au nord de la capitale de Bagdad. Les assaillants ont tiré sur l'hélicoptère EC635 avec un lance-roquette portatif, ont confirmé un porte-parole du ministère de la Défense et un responsable de l'armée, qui ont tous deux voulu conserver leur anonymat.

Les appareils EC635, conçus par Airbus Helicopters, peuvent être utilisés pour les déplacements, la surveillance et le combat.

En octobre, les extrémistes avaient réussi à détruire deux autres hélicoptères militaires irakiens près de la ville de Beiji.

Certaines personnes qui ont parcouru les bases militaires irakiennes et syriennes l'été dernier croient que les combattants pourraient avoir mis la main sur des missiles sol-air, capables d'atteindre des avions.

D'ailleurs, des compagnies aériennes, dont Virgin Atlantic, KLM, Air France, Delta et Emirates ont modifié leurs plans de vols cet été pour éviter l'espace aérien irakien.

En Syrie, les forces policières de l'organisation extrémiste auraient décapité quatre hommes pour «blasphème» dans la province de Homs, au centre du pays.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a confirmé que les quatre personnes avaient été exécutées vendredi, dans l'est de la province, sans fournir plus de détails.

Le groupe armé État islamique contrôle désormais le tiers des territoires irakien et syrien.