NOUVELLES
13/12/2014 10:55 EST | Actualisé 12/02/2015 05:12 EST

Afghanistan: des attaques des talibans font au moins 19 morts

KABOUL - Trois attaques différentes ont causé la mort d'au moins 19 personnes, samedi, en Afghanistan—dont plusieurs travailleurs qui tentaient de retirer des mines.

Le pays subit depuis un mois une série d'attaques violentes, quelques semaines avant le retrait des troupes de l'OTAN et des États-Unis, dont la mission de combat se termine officiellement le 31 décembre.

Les menaces répétées des talibans ont forcé les autorités à resserrer la sécurité dans la capitale de Kaboul.

Les extrémistes ont ciblé les travailleurs de la compagnie Star Link qui tentaient de retirer les mines dans la province de Helmand, selon le porte-parole de la police, Farid Ahmad Obaid. Au moins 12 autres personnes auraient été blessées dans la fusillade, selon lui.

Les soldats afghans ont ensuite échangé des coups de feu avec les insurgés, a ajouté le porte-parole.

Un employé de Star Link, qui a parlé sous le couvert de l'anonymat a précisé qu'il pourrait y avoir beaucoup plus de morts. Un des directeurs de Star Link, Mohammad Din, a indiqué que 81 travailleurs étaient sur le site lors du drame.

L'Afghanistan, qui a subi des guerres incessantes depuis des décennies, est un des pays les plus minés au monde. L'organisme Halo Trust estime que près de 640 000 mines ont été laissées sur son territoire depuis 1979. Au moins 20 500 personnes ont été tuées ou blessées par ces armes.

Le président Ashraf Ghani a d'ailleurs condamné les attaques «inhumaines» sur les démineurs, perpétrées par les «ennemis de l'Afghanistan».

Ces sites de déminage sont souvent ciblés par les talibans et les autres insurgés au pays. En avril dernier, 12 autres démineurs avaient été tués par les talibans dans la province de Logar, au sud de Kaboul.

Samedi matin, le haut fonctionnaire Atiqullah Rawoofi a aussi été abattu en banlieue de Kaboul, selon le chef des enquêtes de la police de Kaboul, Farid Afzali.

Il marchait vers sa résidence lorsqu'il a été la cible d'un tireur, a précisé M. Afzali.

En après-midi, six soldats afghans ont perdu la vie lorsqu'un kamikaze a activé ses explosifs dans un autobus, selon le chef des opérations du ministère de la Défense du pays, le major-général Afzal Aman

Les violences en Afghanistan se sont intensifiées depuis que le président Ghani est entré en fonction, en septembre. Les attentats sont survenus principalement à Kaboul, visant des travailleurs du gouvernement, des soldats et des étrangers.

Cinq ressortissants ont perdu la vie dans trois attaques différentes dans la capitale au cours du dernier mois.

En fin de journée, vendredi, deux soldats américains sont morts dans une attaque menée par les insurgés sur la base aérienne de Bagram, dans la province de Parwan, près de Kaboul, selon un responsable militaire, qui a préféré gardé l'anonymat.

La Force internationale d'assistance à la sécurité de l'OTAN a confirmé par voie de communiqué que deux de ses membres étaient morts «d'une attaque ennemie dans l'est de l'Afghanistan». Elle n'a toutefois pas dévoilé la nationalité des victimes.

Le bilan des étrangers morts au pays pour le mois de décembre s'élève maintenant à 65, dont 50 sont des Américains.