NOUVELLES
12/12/2014 04:32 EST | Actualisé 11/02/2015 05:12 EST

Les dirigeants des Jeux panaméricains rembourseront les contribuables de Toronto

TORONTO - Les dirigeants des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto ont réclamé aux contribuables de l'Ontario toutes leurs dépenses, allant des chemises aux billets de stationnement, en passant par le jus d'orange et même le vin, ont révélé des documents rendus publics vendredi.

Le comité organisateur des Jeux panaméricains de Toronto a diffusé les relevés de cartes de crédit et de comptes de dépenses des cinq dernières années — environ 5000 pages de documents — au lendemain de la suspension des travaux parlementaires pour deux mois.

Ces documents ont été demandés par un quotidien via la loi d'accès à l'information, et les dirigeants des Jeux Pan Am ont répondu à sa demande le mois dernier, bien qu'ils aient retenu leur diffusion jusqu'à ce que les parlementaires ne quittent afin de les rendre disponibles à l'ensemble des médias au même moment.

Les comptes de dépenses, qui ne sont pas toujours associés au nom du dirigeant qui en fait la requête, ont démontré que les bonzes des Jeux Pan Am ont fréquemment demandé le remboursement de leur café, de leur eau embouteillée et de leurs amuses-gueules. Certains ont même demandé des avances en liquide sur les cartes de crédit du gouvernement, en dépit des taux d'intérêt très élevés.

L'ex-président et directeur général, Ian Troop, qui empochait 477 000 $ par année, a été sévèrement critiqué après avoir demandé le remboursement d'un billet de stationnement à 0,91 $, d'une tasse de thé à 1,89 $ et d'un séjour dans un hôtel au Mexique à 8561,19 $.

Les règles ont été reserrées depuis ce temps, a déclaré le président et directeur général des Jeux Pan Am de Toronto, Saad Rafi, qui est entré en fonction en janvier dernier.