NOUVELLES
12/12/2014 01:48 EST | Actualisé 11/02/2015 05:12 EST

Laurent Dubreuil obtient son quatrième podium de CM de la saison à Heerenveen

MONTRÉAL - La blessure aux muscles ischio-jambiers de la jambe gauche du patineur de vitesse Laurent Dubreuil l'a peut-être un peu ennuyé à Heerenveen, aux Pays-Bas, vendredi, mais il a néanmoins récolté une quatrième médaille sur le circuit de la Coupe du monde.

Dubreuil a bouclé l'épreuve de 500 mètres en 35,16 secondes, soit 53 centièmes de plus que le Russe Pavel Kulizhnikov. Le Polonais Artur Was a terminé deuxième.

«Ce n'était pas ma meilleure course, a-t-il admis sans détour. Le Russe a gagné par une bonne marge, et j'ai un peu paniqué parce que je me faisais laver complètement. Ça m'a fait perdre ma concentration technique. J'ai néanmoins réalisé un temps acceptable qui m'a permis de me retrouver sur la troisième marche du podium. Sauf que je sais que j'ai définitivement plus de potentiel que ce que j'ai donné aujourd'hui.»

Dubreuil, de Québec, a tout de même remporté trois médailles de bronze et une d'argent jusqu'ici cette saison. Selon le principal intéressé, sa blessure pourrait expliquer partiellement l'écart «monstrueux» qui le sépare du vainqueur, Kulizhnikov.

«Il y a peut-être une partie inconsciente de moi-même qui s'est retenue un peu aujourd'hui, mais ma préparation mentale était à point pour la bataille, a déclaré Dubreuil après la compétition. C'est certain que c'est toujours là, quelque part dans le fond de ma tête, et je me retiens sans le vouloir. Mais c'est clair que j'ai été capable de forcer et de tout donner.

«Dimanche, avec une journée de repos entre les deux courses, ça va simplement me donner le temps de récupérer et d'oublier un peu la partie de ma tête qui pense à ça. J'ai hâte de voir ce que je peux faire.»

Après le 500 m de dimanche, Dubreuil sera de retour au Québec pour une semaine — mais il ne s'accordera pas de repos pour autant.

«Je vais davantage m'entraîner en mettant l'emphase sur le volume, en termes de tours, et non sur l'effort violent, a-t-il précisé. Ça devrait me donner le temps de récupérer pleinement. On parle d'une blessure mineure, qui évolue de jour en jour.»

Il quittera ensuite en direction de Calgary, où il participera aux Championnats canadiens de patinage de vitesse, du 2 au 5 janvier.

Seul autre Canadien du groupe A de ce premier 500 mètres du week-end, Gilmore Junio a terminé 15e.

Chez les dames, la Tchèque Martina Sablikova a infligé une première défaite cette saison à la championne olympique Ireen Wust sur 3000 mètres, tandis que la Québécoise Ivanie Blondin a terminé tout juste au pied du podium.

La Néerlandaise Wust a mené pendant presque toute la course, mais Sablikova, deuxième aux Jeux de Sotchi, a sauvé ses forces pour prendre la tête dans le dernier tour et terminer en quatre minutes, 2,84 secondes. Wust a quant à elle inscrit un temps 4:03,14. Sa compatriote Carlijn Achtereekte a pris le troisième rang, en 4:05,95, 38 centièmes de mieux que Blondin.

Au 500 m, la championne olympique Sang-Hwa Lee, de la Corée du Sud, a devancé la Japonaise Nao Kodaira d'un centième de seconde pour l'emporter en 37,69. L'Allemande Judith Hesse a terminé troisième.

En poursuite, les Sud-Coréens ont remporté l'épreuve en 3:44,57 pour mettre la main sur le titre de la saison de la dsicipline. Ils ont devancé les Néerlandais, champions olympiques, de quatre dixièmes de seconde. La Norvège a pris le troisième rang, devançant le Canada sur le podium que de cinq centièmes de seconde.

___

Avec The Associated Press