NOUVELLES
12/12/2014 11:57 EST | Actualisé 11/02/2015 05:12 EST

Canadien: David Desharnais a répondu à l'appel de Michel Therrien

MONTRÉAL - David Desharnais n'en est pas à une bataille près. Aux observateurs qui le décomptent déjà chez le Canadien, le petit joueur de centre leur a rappelé vendredi qu'il ne lâche pas prise facilement.

L'entraîneur Michel Therrien avait indiqué la veille qu'il souhaitait voir Desharnais marquer davantage.

Le joueur de centre natif de Laurier-Station a répondu à l'appel dans la victoire de 6-2 contre les Kings de Los Angeles, en réussissant son troisième but de la saison. Il avait précédemment amassé une aide.

«Ce n'est pas tant un poids énorme qui disparaît, mais je suis content d'avoir marqué, a-t-il déclaré. Il y a des hauts et des bas dans une saison, je savais que je reviendrais plus fort.»

Pour ce qui est de son statut dans l'équipe qui pourrait changer en raison de l'émergence du jeune Alex Galchenyuk au centre, Desharnais a fait remarquer que la situation est hors de son contrôle.

«Michel va prendre les décisions», a-t-il mentionné, avant de dire qu'il n'y a rien de mieux qu'une saine compétition à l'interne dans une équipe.

«Avoir de la profondeur à la position de centre, c'est un atout. Toutes les équipes sont à la recherche de ça. Regardez les Kings. Ils ont plusieurs bons centres et ils ont gagné la Coupe Stanley deux fois au cours des dernières saisons.

«Une équipe n'a jamais assez de bons joueurs. Nous avons besoin de tout le monde. Lars (Eller) peut jouer à l'aile et moi aussi s'il le faut. De la compétition à l'interne, ça fait ressortir le meilleur de chacun. Et puis, c'est long une saison. Tout peut arriver, comme des blessures.»

Desharnais ne se rappelait pas de la dernière fois qu'il avait été utilisé comme ailier. On lui a rappelé que c'était arrivé au printemps de 2011, au cours du septième match de la série de premier tour du Canadien contre les Bruins de Boston. Il avait évolué pendant une période avec Scott Gomez et Brian Gionta, au TD Garden.

Desharnais, qui a 17 points à sa fiche, a dit avoir plus confiance que jamais en ses aptitudes cette saison.

«Le jeu se déroule davantage au ralenti, c'est signe que je suis en confiance et que tout va bien. Je sais que même si je ne marque pas beaucoup de buts, je fais d'autres choses de bien et que les gars sont derrière moi.»

Invaincu le vendredi

Grâce à Carey Price, le Canadien est demeuré invaincu en 16 matchs dans son histoire quand il est en action le vendredi à Montréal. Sa fiche se compose de 12 victoires, aucune défaite et quatre matchs nuls.

«Quand vous misez sur un gardien de la trempe de Carey Price, vous savez que vous pouvez tricher un peu, a admis Desharnais. Nous n'avons pas été disciplinés en plus. C'est la raison pour laquelle il y a eu un grand écart dans les tirs aux buts.»

Price s'est particulièrement mis en évidence au cours de la première période, pendant une attaque massive des Kings.

«Nous avons pris du rythme en tenant le coup en infériorité, a relevé le gardien. Nous avons beaucoup de pratique dans cet aspect du jeu. Ça vous permet de vite entrer dans le match quand vos adversaires passent les deux minutes complètes d'une pénalité dans votre territoire. Mais vous ne voulez pas en développer l'habitude.»

Si Max Pacioretty n'a pas tari d'éloges à l'endroit de Price, le défenseur P.K. Subban a tenu des propos plus modérés.

«Il a très bien fait, a commenté Subban. Il nous a gardés dans le coup en début de rencontre, surtout en infériorité numérique. Les équipes vont obtenir des chances de marquer. Parfois, votre gardien doit faire des arrêts et il en a fait quelques-uns ce soir.»

Tangradi cédé

En fin de soirée, le Tricolore a cédé l'ailier Eric Tangradi aux Bulldogs de Hamilton. En six matchs, il n'a amassé aucun point, tout en affichant un rendement de moins-2 en défense.